Home Actualités Les États-Unis ont abattu le ballon chinois au large de la côte Est

Les États-Unis ont abattu le ballon chinois au large de la côte Est

0
Les États-Unis ont abattu le ballon chinois au large de la côte Est

Le ballon, dont le Pentagone assure qu’il s’agissait d’un ballon espion, a été abattu par l’armée américaine au large de la côte est des États-Unis, selon Fox News et CNN.

On a vu une petite explosion sur CNN et Fox News. Puis, le ballon se dégonfle et chute à la verticale avant de tomber dans la mer au large des côtes de Caroline.

Une opération a été mise en place pour aller récupérer ses débris en mer, rapporte notre correspondante à New York, Carrie Nooten.

C’est Joe Biden qui a donné l’ordre de l’abattre une fois que le dirigeable se situerait au-dessus de l’eau, et ne présenterait plus de danger pour les riverains au sol. « Mercredi, quand j’ai été briefé sur le ballon, j’ai donné l’ordre au Pentagone de l’abattre le plus vite possible, a déclaré le président américain. Ils ont décidé de le faire, mais sans provoquer de dommages pour personne au sol. Ils ont décidé que le meilleur moment serait quand il arriverait au-dessus de l’eau, à l’intérieur de notre limite des (eaux territoriales de) 12 miles nautiques. Ils ont réussi à l’abattre avec succès, et je veux complimenter nos aviateurs qui l’ont fait – et j’en aurai plus à vous dire un peu plus tard. »

« Violation inacceptable » de la souveraineté américaine

Son secrétaire à la Défense Lloyd Austin estimait lui aussi que cela aurait été trop risqué de le viser survolant le pays. Il faisait tout de même la taille de trois bus bout à bout. « Cet après-midi, sur ordre du président (Joe) Biden, un avion de chasse américain (…) a abattu avec succès un ballon espion à haute altitude, qui appartenait à la République populaire de Chine, dans l’espace aérien au-dessus de la côte de Caroline du Sud », a indiqué Lloyd Austin dans un communiqué. Sa présence constituait une « violation inacceptable » de la souveraineté américaine, a-t-il déclaré aussi.

Toutes ces précisions visent certainement à calmer les ardeurs de l’opposition, car les Républicains multipliaient les appels à abattre l’engin. La police d’une ville de Caroline du Nord a même dû demander à la population de ne pas tenter de viser avec leurs propres fusils le ballon qui volait de toute façon à 18 000 mètres d’altitude. Pour l’instant, les autorités restent avares en informations sur ce qu’elles savent à propos des informations que le ballon collectait.

Peu avant, le trafic aérien avait été suspendu dans trois aéroports du sud-est des États-Unis par mesure « de sécurité nationale » a annoncé le régulateur de l’aviation civile américaine (FAA). Il s’agissait d’un aéroport en Caroline du Nord et de deux en Caroline du Sud.

Un froid dans les relations Chine/États-Unis

Samedi matin, le président américain Joe Biden avait déclaré que les États-Unis allaient « s’occuper » de ce ballon. Puis en début d’après-midi, le président américain à qui des journalistes demandaient s’il allait donner l’ordre d’abattre le ballon, avait répondu en se contentant de lever le pouce.

Cette affaire, qui a jeté un froid sur les relations entre Washington et Pékin, a provoqué le report d’une visite du chef de la diplomatie américaine Antony Blinken en Chine. Pékin a reconnu qu’il s’agissait bien d’un appareil venu de Chine, mais assuré qu’il s’agissait d’un « aéronef civil, utilisé à des fins de recherches, principalement météorologiques ».

L’engin aurait « dévié de sa trajectoire », avait ajouté un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, en exprimant les « regrets » de son pays pour cette violation « involontaire » de l’espace aérien américain. Un deuxième ballon chinois a été repéré au-dessus de l’Amérique latine, avait annoncé le Pentagone vendredi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here