Accueil Actualités Mbour – Promotion de la sécurité et de la citoyenneté : L’Asp,...

Mbour – Promotion de la sécurité et de la citoyenneté : L’Asp, agent de vulgarisation

0

Avec l’Agence de sécurité de proximité, l’Etat veut renforcer la promotion de A’Ala sécurité en insistant sur les piliers essentiels à sa préservation, «prévention, assistance et alerte».

Par Alioune Badara CISS – Les parlementaires, les acteurs territoriaux et les journalistes sont depuis lundi à Saly, à l’école de la sécurité de proximité. Pendant deux jours, ces acteurs vont se pencher, à travers un atelier de partage, sur les missions de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité. Lors de son allocution d’ouverture, Mamadou Salif Sow, le Directeur général de l’Agence d’assistance à la sécurité de proximité (Asp), a magnifié le rôle que joue cette agence dans le soubassement de la gouvernance sécuritaire de proximité du Sénégal. Selon lui, cette agence joue pleinement son rôle de prévention, d’assistance et d’alerte. «Sa déclinaison opérationnelle, après la phase de conception de ses outils, a permis aujourd’hui de procéder à l’élaboration de quinze Contrats locaux de sécurité (Cls) et l’installation de comités consultatifs citoyens dans 30 communes-pilotes, avec l’appui des autorités administratives, des forces de sécurité intérieure, des autorités territoriales et des acteurs communautaires. L’objectif final est de couvrir l’ensemble des collectivités territoriales en Cls et des 46 départements du Sénégal en Comité départemental de lutte et de prévention contre la délinquance (Cdlpd)», déclare Mamadou Salif Sow.

Les Agents à la sécurité de proximité (Asp), considérés comme des auxiliaires du développement déployés au niveau de l’Administration territoriale et judiciaire, à la Police nationale, à la Gendarmerie nationale, dans les collectivités territoriales, dans les quartiers et autres services techniques, ont largement démontré leur patriotisme et leur engagement à travers une forte mobilisation sociale observée pendant la pandémie du Covid-19 et lors des inondations, s’est glorifié le Directeur général de l’Asp. Un comportement patriotique quotidien qui, d’ailleurs, a permis aux autorités d’améliorer les conditions de ces derniers. «Ces Asp bénéficient déjà de la gratuité du transport, d’une prise en charge médicale et pharmaceutique ainsi que leurs ayants droit à hauteur de 80%. Dans la même dynamique, l’Agence, en s’adossant sur le diptyque emploi-sécurité, continue à favoriser l’employabilité des jeunes. Grâce au programme «un Asp un métier», 300 ont été formés dans les métiers de stadiers, avec l’aide de la Fifa, par l’entremise de la Fédération sénégalaise de football», entre autres formations, a renseigné M. Sow. En plus de ces formations, ces Asp appuient les Forces de défense et de sécurité, «nos agents ont été formés en secourisme, en gestion et emploi de motopompe, maîtres-nageurs sauveteurs grâce à un partenariat fécond entre l’agence et la Brigade nationale des sapeurs-pompiers. Ils ont été également renforcés en police de proximité à l’école de formation permanente de la Police nationale, qui n’a cessé de contribuer à l’encadrement des Asp mis à leur disposition. Nous nous félicitons aussi de l’appui technique de la Gendarmerie nationale où près de 1300 Asp ont subi un stage en police de la route, en sécurité rapprochée, en sécurisation des édifices publics par ses unités d’élite : le Gign et la Lgi».

Pour renforcer le partenariat avec d’autres acteurs non moins importants dans la promotion de la paix et la vulgarisation d’actions citoyennes, cet atelier de partage sur les missions de l’Asp a été organisé avec les médias pour bien assurer ses fonctions de communication sociale, d’éducation et de transmission de la culture de la paix et de la citoyenneté.

En écho, Birame Faye, ministre auprès du ministre de l’Intérieur, chargé de la Sécurité de proximité, qui présidait l’ouverture de cet atelier, s’est réjoui de cette rencontre. «En parlant de la promotion de la paix à travers la sécurité de proximité, vous avez réuni des «donneurs de voix». Une telle plateforme offerte par l’Asp permet d’assumer nos missions de sensibilisation pour la citoyenneté. Elle permet aussi de confirmer son ancrage dans la promotion de la paix, du civisme et du volontariat, comme l’a rappelé son Directeur général. Cette rencontre est une occasion de réfléchir sur des actions pertinentes favorisant l’engagement communautaire pour la prévention de la délinquance mais aussi des violences», s’est convaincu Birame Faye. Il note que la présence dans cette salle de ces acteurs va fortement contribuer à l’atteinte des objectifs de l’Asp. «Aujourd’hui, l’Asp, l’un des plus grands projets du chef de l’Etat Macky Sall, est en parfaite adéquation avec le programme Xëyu ndaw ñi en se positionnant aussi comme un pôle de formation civique et citoyenne. C’est pourquoi le soutien du gouvernement et précisément du ministère de l’Intérieur pour la pérennisation du modèle reste intacte», dit-il.
abciss@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici