Accueil Actualités Kaffrine – Exécution des investissements de l’Etat : Le taux de 91,8%...

Kaffrine – Exécution des investissements de l’Etat : Le taux de 91,8% atteint – Lequotidien

0

Le niveau d’exécution du programme d’investissement qui a été annoncé à Kaffrine, à l’issue du Conseil des ministres décentralisé de 2015, est jugé satisfaisant. D’après le Gouverneur Wiliam Manel, le taux est de 91,8%.

Par Laïty NDIAYE – Le Gouverneur de Kaffrine, Wiliam Manel, a salué l’évolution du programme d’investissement de 300 milliards de francs Cfa alloué à la région, qui connait un taux d’exécution de 91,8%.

Il s’exprimait lors d’un Comité régional de développement (Crd) sur la conférence territoriale régionale consacrée aux réalisations et investissements de l’Etat et ses partenaires, ainsi que les collectivités territoriales de la région.
«Une enveloppe de 207, 706 milliards de francs Cfa a été investie par l’Etat du Sénégal dans la région de Kaffrine depuis le Conseil des ministres décentralisé de 2015.

Nous en sommes à un taux d’exécution de 91,8%», a salué le Gouverneur Wiliam Manel. «En 2015, lors du Conseil des ministres décentralisé, on était à plus de 190 milliards de francs Cfa investis dans la région.

Il y a 40 autres milliards de francs Cfa qui ont été investis en dehors des engagements pris pour la région de Kaffrine, compte non tenu des réalisations faites par le secteur privé, les collectivités territoriales et les Organisations non gouvernementales (Ong)», a-t-il détaillé, se félicitant du respect de ces engagements. «Tous les engagements de l’Etat ont été respectés dans la région de Kaffrine», a déclaré le chef de l’exécutif régional. Ce qui expliquerait, selon lui, la progression du «taux d’exécution des investissements».

Toutefois, souhaite-il encore, dans la région, de «lourds investissements pour la construction de plusieurs infrastructures routières».

Le Gouverneur de Kaffrine veut également que les conférences territoriales dans les régions soient ouvertes à l’Administration.

«La Conférence territoriale doit concerner tous les citoyens, qui ont le droit de savoir le niveau de réalisation des projets de L’Etat dans leur région», a-t-il plaidé.
Correspondant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici