Accueil Actualités Diamniadio – Démarrage du plan d’actions du Ciaas : La Sphère ministérielle...

Diamniadio – Démarrage du plan d’actions du Ciaas : La Sphère ministérielle OTD voit rouge

0

Le Collectif des agents interministériels de l’Administration sénégalaise (Ciaas) a changé le décor de la Sphère ministérielle Ousmane Tanor Dieng. Pour réclamer la généralisation de l’indemnité de logement, ses membres ont arboré hier des brassards rouges et prévoient d’autres actions dans les prochains jours pour contraindre l’Etat à corriger cette «iniquité» dans le traitement des agents de l’Etat.

Par Alioune Badara NDIAYE – Du rouge à tous les coins et recoins de la Sphère ministérielle Ousmane Tanor Dieng. Quasi impossible de rencontrer un agent n’arborant pas un tissu rouge au poignet ou autour du cou. Le plan d’actions décliné mardi par le Collectif interministériel des agents de l’Administration sénégalaise (Ciaas) a produit l’effet escompté à son entame mercredi, avec une «Semaine rouge» allant du 26 avril au 2 mai. «Durant cette semaine, tous les travailleurs membres du collectif devront arborer des brassards rouges», avait indiqué mardi le Ciaas à l’issue d’une Assemblée générale. «Pour le premier acte, on a décrété une Semaine rouge à partir d’aujourd’hui pour alerter les autorités. Et à 99% des agents, le mot d’ordre a été respecté, et c’est une satisfaction», a posé mercredi, Djibril Diagne, chargé des revendications du Syndicat national des travailleurs de l’agriculture. «En commençant par l’agriculture, toutes les directions, à savoir la Direction de la modernisation et de l’équipement rural, la Direction de l’horticulture et autres, ainsi que le cabinet au niveau de la cellule informatique, l’ensemble des agents ont respecté le mot d’ordre», s’est félicité M. Diagne en poste dans ce département, exhibant fièrement son brassard rouge au poignet. «Au niveau des autres ministres dans la sphère (OTD), la quasi-totalité des agents ont respecté le mot d’ordre. Ça montre la détermination des agents pour que cette injustice soit réglée de manière définitive», a-t-il insisté au terme de sa visite dans la sphère pour se faire une idée sur le suivi du mot d’ordre.

OTD abrite outre l’Agriculture, les départements de l’Elevage, de la Pêche, des Mines, de la Microfinance. «Nous espérons que les autorités règlent le problème avant que l’on ne passe aux autres actions du plan à dérouler», a-t-il prévenu.
En plus de la Semaine rouge, le collectif compte organiser une marche nationale le 15 mai et une grève totale de 48 heures le 30 mai. «L’objectif visé est de paralyser toutes les activités dans les 18 ministères concernés», a fait comprendre le Ciaas. «Nous sommes ouverts au dialogue et appelons le gouvernement, à travers le Premier ministre, et le chef de l’Etat à résoudre ce problème», ont-ils avisé. A l’origine de ce moment d’humeur, une discrimination sur l’indemnité de logement à leur encontre qu’ils espèrent être réparée.
«Le collectif constate une discrimination flagrante dans l’octroi de l’indemnité de logement. Il nous est difficile d’accepter que sur les 167 mille travailleurs de la Fonction publique, 137 000 bénéficient de l’indemnité de logement alors que les 30 mille agents qui réalisent le gros du travail sont laissés en rade. Cette injustice que nous subissons, au sein d’une même administration, est incompréhensible, inconcevable et inacceptable», ont rappelé ces derniers dans le propos liminaire de la rencontre de mardi. «Le collectif compte se battre pour bénéficier de cette indemnité au même titre que la majorité des agents de l’Administration», a relevé le Ciaas.

Il faut rappeler que le secteur primaire a été paralysé il y a quelques mois. A l’époque, un protocole d’accord portant sur la prime initiale a été signé entre le gouvernement et l’Inter-syndicat des agents du secteur primaire. Finalement, le taux de 60%, auparavant refusé par les syndicalistes, a été accepté. Mais en contrepartie, un comité, devant mettre en place un fonds commun, devait voir le jour pour compenser les 40%. C’est ce qui a été convenu entre les deux parties, a expliqué un communiqué sanctionnant la rencontre plénière avec le gouvernement du Sénégal, ce jeudi 1er décembre 2022 au ministère de la Fonction publique. Si l’Inter-syndicat a accepté le taux proposé par le gouvernement, il avait exigé la mise en place d’un comité qui se chargera de travailler à mettre en place un fonds commun pour le secteur primaire dans un délai de 6 mois. La réalisation de ce fonds commun permettra de compenser les 40% perdus par l’Inter-syndicat de sa prime initiale, selon les termes du protocole d’accord de l’époque.

Il faut rappeler que l’Inter-syndicat du secteur primaire, composé du Syndicat national des travailleurs et techniciens de l’agriculture au Sénégal (Synttas), du Syndicat des travailleurs des pêches et de l’aquaculture du Sénégal (Sytrapas) et du Snte, avait entamé son mouvement d’humeur depuis septembre, «suite à l’information reçue des autorités du secteur primaire de la volonté de l’ex-ministre des Finances et du budget, Abdoulaye Daouda Diallo, de supprimer l’indemnité ou prime qui avait été octroyée à l’ensemble des agents du secteur primaire par le président de la République Macky Sall». Le Ciaas, constitué de syndicats et d’amicales, intervient dans le fonctionnement de 18 ministères pour la défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs.
abndiaye@lequotidien.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici