Accueil Actualités Recensement de la population, entretien et préservation du patrimoine routier, modernisation de...

Recensement de la population, entretien et préservation du patrimoine routier, modernisation de l’enseignement technique et de la formation professionnelle : les mesures de Macky Sall en Conseil des ministres

0

Présidant le Conseil des ministres hier, mercredi 25 avril, le Chef de l’Etat, Macky Sall, a évoqué le cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGBH5), prévu du 15 mai au 15 juin 2023, en rappelant «le rôle de cet instrument pour la connaissance des caractéristiques de notre démographie et de notre habitat en vue d’un aménagement du territoire préventif, d’une planification optimale des politiques publiques, d’un meilleur ciblage des interventions, mais aussi, de l’actualisation des statistiques nationales et des agrégats macroéconomiques du pays».

Selon le communiqué du conseil, le président de la République a, dans ce cadre, demandé au Premier ministre et au ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération de «veiller au succès du RGPH5 à travers un pilotage permanent du bon déroulement de cette vaste opération, qui va se déployer sur l’étendue du territoire national, sous la coordination technique de l’ANSD avec les 32.500 enquêteurs et superviseurs sélectionnés». Mieux, Macky Sall a invité le Premier ministre à «mobiliser les services de l’Etat et les moyens adéquats, en veillant, par une communication soutenue et une sensibilisation à la base, à la forte implication des populations».

La question d’une nouvelle doctrine d’entretien et de préservation du patrimoine routier a également été au menu du Conseil des ministres d’hier. Sur ce,  le président de la République a demandé au Premier ministre de «veiller, avec les ministres concernés, à l’entretien régulier du réseau routier classé selon un programme prioritaire des travaux validé avec un financement budgétaire maitrisé et sécurisé». Ce, en rappelant «l’importance d’une bonne évaluation des mécanismes de recouvrement et d’utilisation de la Taxe d’usage de la Route (TUR), source essentielle de financement du Programme national d’entretien routier» et en demandant au Gouvernement «d’optimiser les interventions des structures de l’Etat en matière d’entretien routier courant, afin de préserver durablement notre patrimoine national d’infrastructures routières et de pistes de désenclavement».

Evoquant la modernisation de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, le président de la République a exhorté le Premier ministre et le ministre en charge de la Formation professionnelle de «prendre toutes les dispositions nécessaires pour l’accélération de l’exécution des projets de réalisation des nouveaux centres de formation professionnelle départementaux ; l’engagement, selon un calendrier précis, pour la mise en œuvre d’un programme national prioritaire, de modernisation et d’équipement des lycées techniques et centres de formation professionnelle installés sur l’étendue du territoire national et particulièrement les salles de travaux dirigés; l’actualisation du cadre d’allocation et les modalités de paiement des bourses aux apprenants inscrits dans les établissements d’enseignement technique et de formation professionnelle».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici