Accueil Société Thiès – Bilal Sow, âgé de 14 ans, retrouvé mort chez lui...

Thiès – Bilal Sow, âgé de 14 ans, retrouvé mort chez lui à Silmang : Sa famille écarte le suicide

0

Le décès de Bilal Sow, 14 ans, connu au quartier Silmang de Thiès pour son assiduité à la mosquée et ses appels à la prière en dépit de son âge, suscite des commentaires. En attendant les résultats de l’autopsie et de l’enquête judiciaire, sa famille écarte évidemment la thèse du suicide.

Par Cheikh CAMARA – L’élève en classe de Cm2 dans une école élémentaire de la commune Thiès-Est, Bilal Sow, un jeune de 14 ans retrouvé mort à son domicile, au quartier Silmang, sur la route de Tassette, ne se serait pas donné la mort par pendaison, tel qu’on l’aurait cru. Beaucoup de supputations entourent son décès, ce qui, du coup, a amené une de ses tantes maternelles à réagir. La dame en question a d’abord tenu à s’offusquer du fait que «de nos jours, quand un quelconque fait se produit, les gens se bousculent à la porte des contrevérités pour inventer et raconter du n’importe quoi, sans pour autant craindre Dieu dans les actes qu’ils posent». La tante de la victime rappelle aux uns et aux autres qu’«un jour, chacun rendra compte devant Allah de ses actes». Dans de pareilles circonstances, regrette-t-elle, «chacun y va de son commentaire». Mais elle a juré que «l’enfant a été retrouvé mort de la façon la plus naturelle du monde». Et de souligner : «C’est un enfant, c’est vrai, mais il était aimé et estimé dans tout le voisinage du fait sa piété exemplaire. Même jeune, il se comptait parmi les Bilal (muezzin) de la mosquée du coin. Et à chaque fois, à l’heure de la prière, quand il montait sur le minaret, les fidèles étaient émus du fait de sa voix mielleuse.» Son maître à l’école élémentaire, entouré de plusieurs de ses élèves, dit avoir appris la nouvelle avec beaucoup de tristesse. Il raconte qu’«à l’école, l’enfant avait une conduite exemplaire. Il était toujours enchanté, jovial, avec toujours une bonne mine». Il dit le connaître assez bien pour l’avoir eu en classes de Ce2 et de Cm2. Surtout, il se rappelle n’avoir jamais remarqué dans son comportement de tous les jours, «la moindre attitude incorrecte», car «il était poli, serein». Il dit s’en remettre à Dieu et attend les conclusions de l’enquête des autorités compétentes pour se faire une idée exacte sur les causes dudit décès. Le corps sans vie du jeune Bilal Sow a été déposé à la morgue du Centre hospitalier régional Ahmadou Sakhir Ndièguène de Thiès.
Correspondant

Article précédentDakar accueille l’édition 2023 du 1er au 6 mai prochain
Article suivantPédaler pour une paix définitive 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici