Accueil À la une Championnats d’Afrique de Canoë : Combe Seck décroché l’argent et le ticket...

Championnats d’Afrique de Canoë : Combe Seck décroché l’argent et le ticket pour Paris2024

0

Coup double ! L’athlète sénégalaise Combe Seck a décroché la médaille d’argent aux 9èmes championnats d’Afrique de canoë sprint et para canoë qui se déroulent du 21 au 27 novembre 2023 au lac Jabi à Abuja au Nigeria.
Des joutes qualificatives aux Jeux Olympiques de Paris2024. Elle est par conséquent qualifiée à ces olympiades. La Ceiste sénégalaise est bénéficiaire de la bourse de la solidarité olympique offerte par la CNOSS.
La Nigeriane Bello Ayomide Powei, vainqueur de la course était déjà qualifiée pour les Jeux olympiques 2024. Ce qui ouvre la voie à la Senegalaise, sociétaire du club de Ouakam.

«Elle a surgi comme Lionne»

«La pression était très forte car il s’agissait de la dernière course qualificative pour les JO.
Cette course qui devait avoir lieu le vendredi 24, a été reportée car les conditions n’étaient pas rassemblées. Elle a donc eu lieu ce matin du samedi 25 novembre vers 10h30 au lieu de 9h, après plusieurs difficultés d’organisation.
Il a fallu plusieurs longue minutes pour aligner les bateaux sur la ligne de départ avec énormément de pression tant pour les compétitrices que pour le public qui attendait cette course depuis hier. Sur le départ, l’Egypte a été la première à réagir mais Combe (Seck) a immédiatement surgi telle une Lionne pour partie en tête avec la Nigériane grande favorite. A mi-course, 3 bateaux étaient côte à côte, Nigeria, Égypte et Sénégal, puis le Nigeria a installé son avance et Combe (Seck) a pris presque 1 bateau d’avance sur sa poursuivante. A 50m de la ligne, l’égyptienne a été une dernière relance mais sans pouvoir devancé Combe qui a su resté solide dans la vague de la Nigériane », a expliqué l’entraîneur de l’athlète sénégalaise.

La vision payante de Diagna N’Diaye

À noter que Combe Seck fait partie des athlètes qui ont bénéficié des bourses du CNOSS. «Comme quoi Président Diagna a eu raison d’investir très tôt sur les athlètes en leur octroyant des bourses spéciales pour la recherche de qualification et c’est en train de payer», commente Ibrahima Wade, coordonnateur des JOJDakar2026.
Le vice président du Cnoss d’ajouter: «Sa bourse lui a permis d’être dans un centre à Calais en France depuis quelques mois, ainsi que Edmond Sanka. En plus de la bourse mensuelle de 1000 euros, le CNOSS finance les déplacements pour competir pour gagner des points ou se qualifier pour Paris, comme c’est le cas actuellement à Abuja ».

Article précédentÉlectrification rurale-Aliou Dembourou Sow (majorité) tire sur le régime: «Je ne voterai pas ce budget»
Article suivantMali : à Kidal, l’armée prend des mesures contre les incursions, les pillages continuent

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici