Accueil À la une Saint-Louis -promotion des sciences et des technologies : les enseignants-chercheurs de l’Université...

Saint-Louis -promotion des sciences et des technologies : les enseignants-chercheurs de l’Université Numérique Cheikh Hamidou Kane à pied d’œuvre

0

Le Lycée Technique André Peytavin de Saint-Louis a abrité une journée de sensibilisation visant à promouvoir les sciences et les technologies dans les établissements scolaires du pays. L’initiative est de l’Université Cheikh Hamidou Kane ex-Université Virtuelle du Sénégal.

L’objectif est de sillonner tous les lycées du pays afin de faire la promotion de ces séries scientifiques. Cela s’inscrit dans le cadre du programme numérique de service à la communauté financé par la Fondation MasterCard. « Vous savez qu’aujourd’hui, au niveau des élèves du Sénégal et c’est le cas dans beaucoup de pays francophones, les séries scientifiques sont désertées. Les élèves ont tendance à s’orienter dans les séries littéraires. Certains le font par passion et tant mieux mais d’autres en revanche le font parce qu’ils se disent être condamnés en mathématiques et du coup nous nous faisons la promotion des sciences et des technologies. Nous avons mis en place une plateforme qui contient des cours de haut niveau et très riches concernant les classes de 6ème jusqu’à la Terminale. Cette plateforme contient des leçons très riches avec des capsules vidéos avec du numérique. L’objectif, c’est vraiment de faciliter l’apprentissage des sciences et des mathématiques pour les élèves », a fait savoir Oumar Mbodj, enseignant-chercheur à l’Université Numérique Cheikh Hamidou Kane. Il s’agit en effet d’accompagner et d’aider les élèves dans leurs révisions. Il est également prévu, a-t-il poursuivi, d’équiper un certain nombre de lycées notamment le Prytanée Militaire et d’autres lycées d’excellence tels que le Lycée scientifique de Diourbel, le Lycée Mariama Bâ, le Lycée Limamoulaye. « Nous allons les équiper vu que nous sommes dans l’ère du numérique. Aujourd’hui, le langage qui permet de communiquer avec les ordinateurs, c’est le codage. Ainsi, pour ne pas subir ces technologies telles que l’Intelligence Artificielle, il faut que nos jeunes soient initiés à ces technologies pour qu’eux-mêmes soient créateurs et innovateurs sinon ils vont les subir et être des acteurs consommateurs passifs comme c’est le cas aujourd’hui pour la plupart des Sénégalais. Alors c’est ce que nous voulons corriger », a-t-il indiqué. Cela se fera par le biais de formations de pointe dans la robotique, le codage, la conception et l’impression 3D. Il a rappelé que le programme visait à doter tous les élèves des séries scientifiques (S1 et S3) du Sénégal d’ordinateurs portables et de clés de connexion à internet leur permettant d’accéder à ces plateformes et ressources qui seront mises à leur disposition. Ces élèves du Prytanée Militaire et ceux du Lycée Technique André Peytavin ont pu bénéficier d’une conférence sur l’Intelligence Artificielle avant de recevoir leurs lots d’ordinateurs portables. Une cérémonie qui a vu la présence du Colonel commandant le Prytanée Militaire et des parents d’élèves.

YVES TENDENG 

 

Article précédentOmar Colley, capitaine de la Gambie : « On a perdu parce que le Sénégal a très vite marqué un but »
Article suivant3ième édition de ‘’Ngaparou, plage sans ordure’’ : une fête sur fond de tradition et culture Lébou, des régates, chants et danses

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici