ActualitésMONDIAL QATAR 2022

Coupe du monde : ils veulent éteindre les télés des bars avec une télécommande pirate

À Paris, une télécommande pirate permet aux anti-Coupe du monde d’éteindre toutes les télévisions dans les bars en plein match. Une zappette pirate comme outil « de résistance pacifique au mondial », expliquent les organisateurs de cette action.

« On se sent hyperforts », se réjouit un trentenaire dans un bar du XVIIIe arrondissement. Devant lui, un parterre de supporters des Bleus déçus. La télévision du troquet vient de s’éteindre toute seule. Toute seule, en apparence, puisque c’est en réalité ce grand brun souriant qui vient de créer cette petite déception collective. Dans ses mains, une télécommande pirate : une « TV-B-Gone », inventée par le hacker Mitch Altman dans les années 2000. Le petit boîtier noir artisanal est capable de couper n’importe quelle télévision dans un rayon de 45 m, si les lieux sont dégagés. Le boîtier incorpore les signaux de près de 160 marques.

Lui a décidé de ne pas regarder le Mondial et compte bien s’amuser avec sa nouvelle « zappette », conçue lors d’un évènement anti-mondial à la Recyclerie, non loin de là. Dan Geiselhart, fondateur du média écologiste Climax, a initié cet atelier, animé et imaginé par Thomas, un hacker et designer bénévole.

« L’idée ce n’est pas d’éteindre le bonheur des gens mais de faire un peu comme Amélie Poulain ». Le journaliste fait référence aux bricolages de l’héroïne, qui joue avec l’antenne TV de son voisin en plein match pour le priver des meilleures actions et se venger. « L’idée n’est pas de faire peser des décisions politiques sur le dos du supporter, ou de les embêter. Mais plus de montrer un signal, et de dire qu’on peut aimer le foot, mais qu’on peut aussi dire que dans cette Coupe du monde, des choses ne vont pas ».

Dans l’atelier, rares sont celles et ceux qui souhaitent aller se frotter avec des fans des Bleus concentrés sur leur écran. Aucune action massive n’est prévue pour l’heure. Les bricoleurs boycottent les matchs, mais rechignent à imposer leurs choix aux autres, comme Nicolas : « Je trouve que ce n’est pas très cool pour le gars qui tient son bar, parce que lui n’est pas responsable de tout ça ». Lui tentera bien sa chance, pour tester son nouvel objet, mais il comptait surtout s’en servir pour éteindre des écrans publicitaires.

Dan Geiselhart insiste sur la nécessité de dialogue en cas de coupure de match au bar et n’incite pas à la confrontation. « Et puis si vous éteignez pendant le match, vous pouvez aussi aller voir les gens et leur expliquer ». Alternative : « On peut déjà essayer de couper la pub, personne ne veut la voir », conseille-t-il. Parce que ce gadget « c’est une forme de résistance, mais pacifique, au mondial »

Leparisien.fr

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page