Actualités

Deux nigériens déférés au tribunal de Kédougou

Après l’arrestation et la condamnation très récente à Tambacounda du quatuor de braconniers de Diana, deux présumés trafiquants de faune, concomitamment à Kédougou et à Moussala, ont été déférés au tribunal de grande instance de Kédougou. Un communiqué indique qu’ils ont été interpelés le jeudi 17 novembre 2022, suite à une opération mixte menée par la Direction des parcs nationaux et les éléments de la Brigade de recherche du Commissariat central de Police de Kédougou avec l’appui du Projet Eagle-Sénégal. Le premier présumé trafiquant a été arrêté sur place à Kédougou en flagrant délit de détention, circulation et tentative de commercialisation d’une peau de léopard, une espèce intégralement protégée par le Code de la chasse et de la protection de la faune. Le Commissariat de Police de Kédougou a ensuite procédé à la frontière de Moussala, à l’arrestation d’un co-auteur de ce crime, lui aussi Nigérien.

D’après Eagle-Senegal, après une nouvelle année de lutte contre le trafic de faune au Sénégal, la zone Sud-est du pays fait face depuis plusieurs années à un important trafic d’animaux sauvages en lien avec les trafics d’armes de guerre, de chasse, de munitions et de drogue. La proximité des frontières du Mali et des deux Guinées n’est pas anodine dans ce constat puisque d’après les résultats d’opérations de trafic de faune entre 2020 et 2022, il est constaté que des AK47 et munitions sont de plus en plus saisis et proviendraient du Mali et des deux Guinées.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page