Actualités

Développement de la riziculture dans la région de Fatick : les producteurs tendent la main à l’Etat

Par la voix de leur Président Pape Birane Diagne, l’Association des producteurs agricoles de la région de Fatick et les producteurs en activité dans la riziculture invitent le gouvernement du Sénégal à renforcer le processus de développement de la riziculture dans le département de Foundiougne et la région de Fatick. Ces producteurs veulent en effet que le gouvernement renforce les producteurs en matériel pour la culture du riz de plateau communément appelé  » Nerica » (New rice of Africa », engrais, mais surtout en équipements hydrauliques tels que des forages pour faire de la riziculture une activité de toutes les saisons, comme dans le Nord du pays où la riziculture est pratiquée 12 mois sur 12.

Et ceci pour aider les producteurs de Fatick à contribuer au programme d’autosuffisance alimentaire dans le pays et assurer leur propre consommation au niveau local. Cette rencontre avec la presse a pour autant donné l’opportunité aux riziculteurs de Fatick pour se prononcer sur la situation dans les périmètres emblavés près de cinq (5) semaines après le démarrage de la campagne. Visiblement optimistes quant aux rendements attendus à la fin des récoltes, ces producteurs se disent aussi satisfaits de l’état de germination des pousses, tant avec le riz, l’arachide, le mil, que le maïs, le sorgho ou le niébé.

Une situation réconfortante pour laquelle ils continuent encore de saluer les efforts qu’ils ont eux-mêmes fournis, mais aussi ceux du Ministre de l’Agriculture et de l’équipement rural Moussa Baldé, lequel a déployé tous les moyens nécessaires pour leur offrir des semences et fertilisants de qualité et toutes les commodités pour réussir de telles performances. Leurs inquiétudes se situent toutefois sur des opérations de récolte à deux vitesses, mais se disent aussi prêts à surmonter toutes les éventualités à des connaissances qu’ils ont pu acquérir dans une telle situation.

ABDOULAYE FALL

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page