Actualités

Kaolack – taux d’abattement surestimés, lenteurs dans l’ordonnance des chèques pour opérateurs : Modou Diagne Fada promet de résoudre toutes les difficultés avec les opérateurs

Le Directeur général de la Sonacos, a décidé hier, mercredi 9 novembre à Kaolack, de corriger tous les dysfonctionnements nés des relations commerciales entre la Sonacos et les opérateurs privés et stockeurs. Modou Diagne Fada a pris cette décision à l’issue de sa traditionnelle visite aux périmètres de stockage aménagés dans le domaine industriel de Lyndiane. Ainsi, pour cette prochaine campagne de commercialisation arachidière, la Sonacos a décidé de réduire le taux d’abattement à 2℅, contrairement à la saison écoulée où il était maintenu à 1,8℅.

Une réduction qui, selon Modou Diagne Fada, découle en grande partie de la vétusté du décret portant sur la loi du commerce datant des années 80, mais aussi du besoin d’encourager les opérateurs et les producteurs sénégalais à vendre leurs graines à la Sonacos. Compte tenu de l’importance de l’unité de réception de Kaolack et l’affluence qu’elle est habituée à connaître chaque année, au moment de la campagne, de nouvelles mesures sont aussi prises avec l’ouverture, à Ida Mouride (Koungheul) et à Santhiou Malème (Tamba), de nouvelles unités de réception pour faire éviter aux camionneurs les nombreuses rotations entre les points de chargement et l’entreprise industrielle de Lyndiane. Aussi à Taïba Niassène, si les négociations entre Sonacos et l’un de ses partenaires aboutissent à une issue heureuse.

Concernant, cependant, les retards de paiement, le Directeur général de la Sonacos l’a justifié par rapport au rush constaté à tous les niveaux, lors de la précédente campagne où la Sonacos a été la seule entreprise présente sur le terrain pour acheter des graines. Mais Modou Diagne Fada tient toutefois à calmer les esprits en prenant la décision de libérer cette année les chèques dès les 48 ou 72h qui succèdent la livraison.

LA SONACOS OU SOCIÉTÉ EN VOIE DE RÉSURRECTION

Malgré les dispositions prises pour cette prochaine campagne de commercialisation pour la maintenir en vie, la question de vétusté du matériel technique de la Sonacos depuis plusieurs années est posée, en réponse. Déjà, pour cette année, une enveloppe de 500 millions de francs CFA a été remise à la station de Lyndiane, pour le bon démarrage de ses activités de commercialisation.

Sur le plan national, l’enveloppe qui doit servir au financement de la campagne a été revue au double. Car, de 40 millions d’euros, l’équivalent de 26 milliards de francs CFA, la Convention de financement est passée cette année à 80 millions d’euros, soit 52 milliards en francs CFA. Et ceci en marge des montants qui seront mobilisés dans le cadre des partenariats avec les banques. N’empêche, sur le terrain, la Sonacos peine toujours à atteindre la production escomptée et figurer sur le tableau de la compétitivité.

Face à la situation, son Directeur général a annoncé, hier mercredi à Kaolack, la décision du gouvernement d’aider la Sonacos. Une instruction que le président de la République a respectivement donnée au ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural et son collègue des Finances et du Budget, en faveur de la mobilisation d’une enveloppe de 20 milliards de francs CFA. Avec l’aide des partenaires, ce montant va aider à la réalisation du Plan d’urgence de redressement de la société, en attendant la mise en œuvre du Plan global de redressement chiffré à 75 milliards.

Toutefois, trouve Modou Diagne Fada, « le Plan de redressement d’urgence, une fois financé, permettra de décaper sensiblement les centrales d’énergie de Kaolack et Ziguinchor ». Autrement dit, avoir des tribunes et des chaudières neuves afin de rendre la société plus autonome en termes de production. Car, trouve-t-il, « ce que nous payons en électricité renchérit aussi le coût de production ». Ce plan, selon lui, est aussi un prétexte d’augmenter la capacité de production de la Sonacos, tout en réduisant le temps de production. Ce qui, du coup, laisse dire que l’huile produite par la Sonacos sera plus disponible et accessible aux populations.

Abdoulaye FALL

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page