Actualités

La Tunisie expérimente des stations solaires flottantes

Des panneaux solaires qui brillent sur une lagune en Tunisie. C’est un projet innovant, le premier sur le continent : une station solaire flottante.

Piloté par le développeur d’énergies renouvelables Qair, ce projet de 200 kilowatts. servira sans nul doute de prototype avant une expansion sur l’ensemble du territoire.

« Quand on a commencé à l’époque, c’était le premier projet en Afrique pour une centrale PV flottante donc dans l’eau. L’originalité de ce projet évidemment c’est d’utiliser des plans d’eau au lieu d’utiliser des terrains qui peuvent être utilisés pour d’autres applications comme l’agriculture ou l’urbanisme. », explique Omar Bey, directeur du groupe français Qair, spécialisé dans les énergies renouvelables.

Le fait d’être sur des réservoirs ou des lacs permet de refroidir les panneaux de ces stations, ce qui les rend plus efficaces.

La réduction de l’évaporation fait partie aussi de ses avantages de ces stations flottantes.

« Solaire flottant d’abord permet, quand on l’installe sur un plan d’eau, de réduire l’évaporation de l’eau. Donc cette évaporation de l’eau dans les pays comme la Tunisie où on est en stress hydrique, ça permet dans les barrages certainement de réduire et de garder plus de réserves d’eau. », a déclaré Omar Bey.

Située au bord de la mer Méditerranée baignée de soleil, la Tunisie est bien placée pour produire de l’énergie propre pour un usage domestique et pour l’exportation vers Europe.

« Nous avons la chance d’avoir beaucoup de soleil en Tunisie, et ce n’est pas comme dans d’autres endroits comme le Golfe, les panneaux solaires ont les caractéristiques et l’ensoleillement est bon, et nous pouvons l’exploiter, alors pourquoi ne pas laisser tout le monde installer des panneaux solaires ? ». Le domaine se développe et continuera à le faire. « , explique Hassen Amiri, directeur de la société d’énergie solaire Sater.

Le gouvernement tunisien ne cache pas ses ambitions. Il veut produire 35 % de l’électricité à partir d’énergies renouvelables en 2030.  »

Africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page