ActualitésMONDIAL QATAR 2022

Le TAS sanctionne l’Équateur qui pourra quand même jouer le Mondial

Le Chili et le Pérou avaient tout tenté auprès de la FIFA pour que l’équateur soit disqualifié de la Coupe du monde 2022. La raison ? Chiliens et Péruviens estiment que les Équatoriens n’avaient pas le droit de faire jouer Byron Castillo. Déboutés par la FIFA, les deux fédérations avaient alors saisi le Tribunal arbitral du Sport (TAS). Mais ce dernier vient de réduire à néant leurs derniers espoirs.

« Le Tribunal arbitral du Sport (TAS) a rendu aujourd’hui sa décision dans la procédure d’arbitrage entre la Fédération péruvienne de football (FPF), la Fédération chilienne de football (FFC), Fédération équatorienne de football (FEF), joueur Byron Castillo Segura (le joueur) et la FIFA. La Formation Arbitrale en charge de cet arbitrage a accepté partiellement les recours introduits par la FPF et la FFC et a annulé la décision de la Commission d’Appel de la FIFA du 15 septembre 2022. Dans sa nouvelle décision, le TAS a décidé ce qui suit : la FEF est tenue pour responsable de l’utilisation d’un document contenant de fausses informations, enfreint l’article 21 du Code disciplinaire de la FIFA et est donc sanctionnée conformément à Article 6 du Code disciplinaire de la FIFA comme suit : (i) une déduction de 3 points est imposée à la FEF lors de la prochaine phase de qualification préliminaire pour la Coupe du monde; (ii) La FEF est condamnée à payer une amende de 100 000 CHF à la FIFA, dans les 30 jours après à la notification de l’attribution. » L’Equateur pourra donc disputer sereinement les rencontres du groupe A du Mondial au Qatar.

footmercato.net

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page