ActualitésInfos Coronavirus

Lutte contre le Covid-19 : Le Sénégal lève les mesures barrières

Avec la levée de toutes les restrictions prises dans la lutte contre le Covid-19, le Sénégal veut ouvrir les frontières pour relancer son industrie touristique fortement touchée depuis plus de deux ans.

Par Justin GOMIS – C’est la fin d’une époque. Depuis hier, le Sénégal a décidé de lever toutes les restrictions d’entrée sur son territoire. Evidemment, les voyageurs à destination de notre pays n’ont plus besoin de présenter un certificat de vaccination ou un test Pcr Covid-19 négatif à l’aéroport Blaise Diagne de Diass. «L’Etat du Sénégal autorise tous les voyageurs à entrer dans le pays sans aucune condition particulière. Ni un pass sanitaire ni un test Rt-Pcr Covid-19 négatif ne sont exigés pour voyager à destination du Sénégal. Les mesures du contrôle sanitaire aux frontières, en vigueur depuis l’apparition du Covid-19, ont été entièrement levées. La situation sanitaire du Sénégal évolue présentement par une tendance baissière relative et des cas importés par endroits», note l’Agence sénégalaise de promotion touristique (Aspt) dans un communiqué. Elle précise que la «destination Sénégal n’a enregistré aucun variant préoccupant et le virus ne circule pas activement dans le pays».

Ces derniers jours, il y a eu un véritable emballement dans la prise de décisions sur les mesures restrictives. Le 30 octobre dernier, le ministère de la Santé avait jugé, dans une note de service, nécessaire de prendre de nouvelles mesures et d’adapter les stratégies de contrôle sanitaire aux frontières. Le ministère expliquait cette décision par le fait que «la situation n’est pas encore sous contrôle total au niveau mondial, avec des zones de recrudescence dans certains continents». Ainsi, aux voyageurs à destination du Sénégal, il leur était exigé la «présentation d’un certificat électronique de vaccination avec Qr code attestant la vaccination complète du passager contre le Covid-19». Dans le même document, le ministère soulignait que «tout passager ne disposant pas du certificat électronique de vaccination sera soumis obligatoirement au test de diagnostic rapide de Covid-19 dès son arrivée au point d’entrée frontalier (test gratuit)». 10 jours plus tard, le Msas revenait avec une nouvelle mesure moins restrictive. «Face au maintien de la tendance baissière des cas de Covid-19 notée au Sénégal, les mesures de contrôle sanitaire aux frontières sont levées», indiquait-il dans une nouvelle note de service.

Aujourd’hui, l’Etat a décidé de desserrer la vis en ouvrant les frontières. Evidemment, la mesure est liée à la saison touristique, qui a pris son l’envol avec un taux d’occupation des hôtels qui frôle les 100%. Après 3 années de Covid-19, qui a presque mis à terre l’industrie touristique, le gouvernement a décidé d’acter sa relance avec une surveillance épidémiologique moins contraignante. Pour attirer plus de monde. Après le vol charter en provenance de Londres la semaine passée, l’Aéroport international Blaise Diagne de Diass (Aibd) a accueilli hier, un autre vol charter en provenance d’Allemagne. Avec ces vols, la destination Sénégal est désormais très prisée, car le Sénégal n’avait plus accueilli de vol direct venant d’Allemagne depuis 15 ans.

En dépit de la levée des mesures, le Sénégal renforce ses mesures de surveillance épidémiologique «à tous les niveaux de la pyramide sanitaire nationale car au niveau mondial, la situation n’est pas encore sous contrôle total, avec des zones de recrudescence dans certains continents».

Il faut savoir que depuis le début la pandémie, le Sénégal a enregistré 88 mille 853 cas positifs dont 86 mille 843 guéris et 1968 décès. En outre, 1 million 936 mille 89 million de personnes ont été vaccinées.
justin@lequotidien.sn

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page