Actualités

Niger – Mobilisation des ressources : Le coup de pouce de Amadou Ba à Niamey – Lequotidien

Le gouvernement nigérien a mobilisé, à l’occasion de la table ronde des investisseurs et des partenaires au développement qu’il a organisée hier, 14 400 milliards de francs Cfa contre 6742 milliards de francs Cfa recherchés, pour financer les projets et programmes de son Plan quinquennal de développement économique et social (Pdes 2022-2026). Cela, grâce au plaidoyer du Premier ministre Amadou Ba, qui a pris part à cette rencontre de Niamey au nom du Président Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine (Ua).

Par Dialigué FAYE – La table ronde des investisseurs et des partenaires au développement que les autorités étatiques du Niger ont organisée hier, a été fructueuse. Les résultats obtenus ont dépassé largement les objectifs qui ont été initialement visés. En fait, pour financer les projets et programmes de son Plan quinquennal de développement économique et social (Pdes 2022-2026), le Niger voulait mobiliser un montant de 6742 milliards de francs Cfa, à travers cette rencontre, à laquelle le Premier ministre sénégalais, Amadou Ba, a pris part au nom de Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine.

Mais au final, informent les services de Amadou Ba, le gouvernement du Président Mohamed Bazoum, «aura fait une belle moisson, car sur les 6742 milliards de francs Cfa recherchés, en appui à ses efforts de mobilisation des ressources internes pour 8757 milliards, les partenaires techniques et financiers lui ont accordé un montant de 14 400 milliards de francs Cfa».

Cela, suite au plaidoyer du plénipotentiaire du président en exercice de l’Ua, qui avait conduit le gouvernement du Sénégal au Groupe consultatif de Paris. Le communiqué mentionne qu’auparavant, Amadou Ba, qui a apporté «le soutien fraternel et amical du Sénégal, dans l’esprit des excellentes relations être les deux pays, mais aussi de toute l’Afrique, a exhorté les partenaires au développement à rester mobilisés aux côtés du Niger, en lui procurant, aux meilleures conditions, le financement recherché pour accompagner les mutations structurelles de l’économie, dans l’œuvre de développement du capital humain, d’inclusion et de solidarité, mais aussi en matière de consolidation de la gouvernance, de la paix et de la sécurité.

Rappelant aussi l’engagement du Président Macky Sall en faveur d’une perception plus juste du risque investisseur en Afrique, le Premier ministre a invité le secteur privé à saisir les nombreuses opportunités d’investissement au Niger».
Le Pdes 2022-2026, note le document, «vise à repositionner le Niger sur le sentier de croissance robuste et vertueuse. Il est aligné sur le Programme de Renaissance Acte III du Président Mohamed Bazoum qui vise à faire du Niger, en 2035, «un pays uni, démocratique et moderne, paisible, prospère et fier de ses valeurs culturelles, sous-tendu par un développement durable, éthique, équitable et équilibré, dans une Afrique unie et solidaire»».
dialigue@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page