Actualités

RDC : panique à Goma sur fond de rumeurs d’avancée des rebelles du M23

Des milliers de personnes étaient mardi sur la route de Goma, la capitale du Nord-Kivu. Ces hommes, femmes et enfants ont quitté en fin d’après-midi, le camp de déplacés de Kanyaruchinya, au sud de Kibumba après des rumeurs sur l’avancée des rebelles du M23. Environ 40 000  déplacés vivaient dans ce camp.

Depuis plusieurs jours, des affrontements à l’arme lourde sont signalés vers Kibumba, à une vingtaine de km au nord de Goma. Cette localité est considérée comme un des derniers verrous sur la route nationale 2 en direction du chef-lieu du Nord-Kivu.

« Cela nous fait très mal de voir que nous sommes toujours en train de fuir, nous avons fui Kibumba, d’ici, nous nous dirigeons vers Goma. On nous a dit que le M23 était à quelques mètres, Nous sommes inquiets car on nous a dit qu’une personne avait été tuée ici. », regrette Alexis Bahunga, personne déplacée fuyant l’avancée des rebelles.

C’est dans ce climat de peur qu’Uhuru Kenyatta est arrivé mardi à Goma. L’ex-président kenyan a appelé à la fin des hostilités pour soulager la misère des populations.

« Les gens deviennent maintenant des déplacés dans leur propre pays, ce que j’ai à dire, peu importe nos différences, même si nous avons nos problèmes, s’il vous plaît, arrêtons cette guerre, ces enfants, ces mères, ces vieillards qui ne savent pas pourquoi les gens se battent, ayons pitié d’eux, arrêtons cette guerre et commençons le dialogue. », interpelle le facilitateur de la Communauté des Etats d’Afrique de l’Est.

Un sentiment de peur apaisé à Goma, sans nul doute aussi par la visite d’Uhuru Kenyatta. Le kenyan consulte dans l’optique du nouveau round des négociations entre les le Kinshasa et les groupes armés le 21 novembre à Nairobi

Les rebelles du M23 ne seraient qu’à une vingtaine de kilomètres de Goma, la capitale provinciale. Face aux rumeurs qui sèment la panique dans la province, son gouverneur militaire tente de rassurer.

 » Je vous demande de garder votre calme et de retourner librement à vos occupations. Je tiens à vous rassurer que les forces loyalistes (Forces Armées Congolaises) se comportent bien sur le terrain des opérations et contiennent l’ennemi sur les hauteurs de Kibumba. », rassure le Général Constant Ndima, gouverneur militaire du Nord-Kivu.

Le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken, qui déjà en août avait jugé « crédibles » les informations sur le soutien de Kigali au M23, a renouvelé la pression lors d’une rencontre avec le ministre rwandais des Affaires étrangères Vincent Biruta en marge du sommet du G20 à Bali.

Africanews.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page