Actualités

Réhabilitation de l’hôpital Aristide le Dantec : micmac autour de 3 ha

La réhabilitation de l’hôpital Aristide Le Dantec continue de soulever des interrogations surtout pour ce qui concerne les trois autres hectares de la structure qui ne seront pas utilisés pour le nouvel édifice. Alors qu’un collectif suspecte un deal de gros bonnets, certaines indiscrétions évoquent une manne financière qui serait partagée entre différents responsables de l’hôpital.

La pose de la première pierre pour la reconstruction de l’hôpital Aristide Le Dantec sera effectuée le 1er septembre prochain par le président de la République, Macky Sall. Un hôpital qui sera bâti sur la moitié de sa superficie initiale à savoir trois hectares. Pour le collectif qui s’est constitué pour la défense et la sauvegarde de l’hôpital Aristide Le Dantec, des entrepreneurs espagnols auront en charge de le faire. Toutefois, la grande équation revient à savoir à qui profiterait ses trois autres hectares de l’hôpital. Selon le collectif cette partie de l’hôpital sera liquidée pour permettre de prendre en charge la reconstruction de l’hôpital. Seulement, ces derniers ne sont en mesure d’affirmer si cette superficie devrait revenir aux espagnols en contre-parti de la construction de ce nouvel édifice.

« Nous savons que ce sont des tours qui seront érigés sur trois hectares de l’hôpital. Nous avons vu la maquette, nous avons même tenu un atelier avec ses espagnols et des amendements avaient été faits. A l’heure actuelle, aucune validation n’a été faite et voilà qu’on nous annonce la pose de la première pierre sans même nous parler de la surface restante», a déclaré Mangue Ngom porte-parole du collectif.

Dans la foulée, des sources anonymes renseignent que l’hôpital Le Dantec ne sera plus l’hôpital des «pauvres» mais des gens nantis. «L’idée de cette reconstruction est de faire de Le Dantec, un hôpital moderne de niveau 4 qui pourra prendre en charge des pathologies les plus rares mais aussi développé une médecine de pointe afin de développer le tourisme médical. De ce fait, des hôtels ou encore des résidences seront construites à coté pour être commercialisés», a lancé des membres de ce collectif.  Et de pointer du doigt la commission médicale d’établissement (Cme). «Aujourd’hui, s’il y a des gens qui peuvent renseigner à qui profite les trois hectares, ce sont les chefs de services. Ceux qui sont dans la commission médicale d’établissement. Ils ont pris part à toutes les décisions et ce sont encore eux qui ont validé avec le chef de l’Etat cette nouvelle maquette alors que nous en avons déjà une validée par les parties prenantes.  Ils sont complices de cette liquidation déguisée de l’hôpital».

Au niveau des syndicats surtout la section de la Fédération des syndicats de la santé (F2s) de l’hôpital Aristide Le Dantec, aucune information concernant le détenteur des trois hectares n’a filtré, même si le nom des turcs est avancé ça et là.

Toutefois des langues commencent à se délier. Selon certaines indiscrétions, certains auraient déjà touché des commissions sur la base de la première offre. Ce qui s’ajoute à la nébuleuse qui entoure cette transaction.

En attendant que la pose de la première pierre se fasse et que les Sénégalais soient édifiés sur les trois hectares, l’hôpital sera fermé à partir du 14 août prochain. Le travail de démolition étant déjà en cours, tous les bâtiments seront rasés et de ces cendres naitront des tours de six étages.

Denise ZAROUR MEDANG 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page