Politique

Victoire de la liste départementale de Yewi askan wi à Dakar : belle revanche de Khalifa, Barth et les exclus du Ps sur leur camarades socialistes

La victoire de la coalition Yewwi askan wi conduite par sa tête de liste, le maire de la capitale, Barthelemy Toye Dias dans le département de Dakar sonne comme une vengeance sur ces anciens camarades socialistes. Au nombre de quatre investis sur la liste départementale de la coalition Benno bokk yakaar à Dakar, tous ces responsables socialistes qui étaient avec Khalifa Ababacar Sall dans le cadre de son bras de fer avec la direction du Ps pour une candidature socialiste avant de retourner leur veste ont tous battus.

Trois jours après les élections législatives du 31juillet, les résultats provisoires de différents départements continuent à tomber. Dans le département de Dakar, même si la commission départementale de recensement des votes n’a pas encore publier les résultats des 19 communes de la capitale, les tendances publiées par la presse ne laissent la place à aucun doute. La coalition Yewwi askan wi conduite par sa tête de liste, le maire de la capitale, Barthelemy Toye Dias a largement battu celle du régime en place, Benno bokk yakaar dirigée par son ancien camarade socialiste, Alioune Ndoye, maire de la commune Dakar Plateau et ministre de la Pêche. Cette victoire de la liste de Yewwi askan wi dans la capitale sonne comme une sorte de vengeance non seulement pour l’actuel maire de Dakar mais aussi pour son mentor, Khalifa Ababacar Sall et tous les militants socialistes exclus du Parti socialiste en 2017.

Partisans d’une candidature du Parti socialiste lors de la prochaine élection face au président sortant, Barthélémy Dias et Khalifa Ababacar Sall ont été par la suite trahi par leurs camarades investis aujourd’hui sur la liste départementale à Dakar. Il s’agit entre autres de : Alioune Ndoye, Jean Baptiste Diouf, Bamba Fall et Juliette Zingan, ancienne directrice de Cabinet de Barthélemy Dias. Dans la période de 2014 à 2017, ces responsables socialistes étaient tous avec Khalifa Ababacar Sall dans le cadre de son bras de fer contre la direction du Ps pour la sortie du Ps dans Benno. En réaction contre cette position, l’actuel président de la République avait ainsi décider d’investi d’autres candidats pour le compte de la coalition au pouvoir lors des élections municipales de 2014.

Seulement, contre tout attente, sa liste Taxawu Dakar est sortie vainqueur dans 16 communes sur les 19 du département de Dakar lui permettant de garder son poste de maire de la ville. Lors du référendum de 2016, lui et certains de ses camarades maires ont battu campagne pour le « Non ». Mais avec la victoire du « Oui », feu Ousmane Tanor Dieng qui avait pris les contres pieds de son Secrétaire national chargé de la vie politique s’est résolument engagé à briser l’élan du groupe des dissidents conduit par Khalifa Ababacar Sall. Son action a permis de faire revenir l’actuel maire Alioune Ndoye de Dakar Plateau, son collègue de Grand Dakar, Jean Baptist Diouf qui ont quitté la coalition Taxaw Dakar qui les avaient permis d’être réélu pour s’aligner derrière Ousmane Tanor Dieng. Accusé par la suite par le Procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye de détournement de deniers publics sur la base de fausses factures d’achats de mil et de riz à la tête de la ville de Dakar à la suite d’un rapport de l’Inspection générale d’Etat, Khalifa Sall est arrêté puis place en détention provisoire à la prison de Rebeuss. Candidat tête de liste de la coalition Manko Taxaw Sénégal, il est élu député depuis sa cellule mais en perdant l’élection à Dakar. Condamné le 30 mars 2018 à 5 ans de prison, Khalifa Sall fini par être révoqué de son poste de maire après confirmation par la cour d’appel de sa condamnation. En 2019, il décide alors de se lancer dans la course à la présidentielle avant d’être recaler par le Conseil constitutionnel qui a brandit la perte de ses droits civiques du fait de sa condamnation.

Membre fondateur de la coalition Yewwi askan wi avec le leader de Pastef, Ousmane Sonko, Serigne Moustapha Sy, guide religieux et responsable morale du Parti de l’unité et du rassemblement (Pur), Khalifa Ababacar Sall semble aujourd’hui pris sa vengeance sur l’actuel chef de l’Etat qui l’avait non seulement débarqué de son fauteuil de maire de Dakar mais aussi dépouillé de la plupart des maires grâce à la stratégie de débauchage. Avec les résultats de ces législatives donne la liste de Yewwi askan wi victorieuse dans toutes les 19 communes de Dakar, on peut dire que Khalifa Ababacar Sall qui n’avait jamais d’ailleurs remporté une élection nationale Dakar, a plus qu’obtenu sa vengeance sur ces anciens camarades socialistes qui lui avaient tourné le dos.

Nando Cabral Gomis

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page