CultureDiaspora

3e édition du Prix du meilleur reportage sur la migration : L’Ajms rend hommage à Ndatté Diop

Les journalistes membres de l’Ajms ont tenu à rendre hommage à leur confère, Ndatté Diop, membre fondateur de ce réseau. Ainsi, ils ont décidé de lui dédier la 3e édition du Prix du meilleur reportage sur la migration, qui aura lieu le 24 décembre prochain. Les récompenses de ce prix varieront entre 350 mille et 650 mille francs Cfa.

Par Justin GOMIS – L’Association des journalistes en migration et sécurité (Ajms) organise le Prix du meilleur reportage sur la question de la migration. La cérémonie de remise du prix de cette 3e édition, qui devait se tenir le 18 décembre, marquant la Journée mondiale du migrant, a été décalée au 24 décembre prochain, à cause de la finale de la Coupe du monde, qui aura lieu ce jour-là. Les journalistes en migration ont décidé de dédier cette édition à feu Ndatté Diop, ancien journaliste de la Rfm et membre fondateur de l’Ajms, décédé brutalement au mois de mars dernier. «Depuis 2019, on organise ce prix, on est à notre troisième édition. En 2020, le prix n’a pas pu être organisé à cause de la pandémie du Covid-19. Pour cette année, on a décidé de le dédier à un membre fondateur de l’Ajms, qui fut aussi président de l’Association de la presse culturelle, Ndatté Diop. Au regard de plusieurs raisons, c’est un devoir du fait de son engagement dans la lutte pour la dignité humaine. On a décidé de lui dédier ce prix pour lui rendre hommage», explique Moussa Seydou Diallo, président de l’Ajms.

Cette année, les postulants vont concourir sur trois thématiques. «Il s’agit de migration et genre, migration et climat et migration et gestion de données, qui vont permettre aux journalistes de faire des recherches et de trouver des palliatifs», précise M. Diallo. Selon ce dernier, «nous devons porter un discours africain de la migration et éviter de montrer sa face hideuse». Ces thématiques ont été fortement appréciées par Henry Boumy Ciss, chef de la Division communication, prévention et sensibilisation du Comité interministériel de lutte contre l’émigration clandestine (Cilec). «Dans le processus de la Stratégie de lutte contre l’émigration irrégulière, il a été fait mention de la féminisation de l’émigration. Le Cilec s’est tout de suite intéressé à la thématique migration et genre. Et même à la thématique climat, qui est l’une des causes de la migration interne, avec ce qu’on appelle l’exode rural, avec l’érosion des sols ou la désertification, et le réchauffement climatique. Tous ces facteurs peuvent pousser les jeunes à quitter leur emploi ou à perdre leur activité principale. Ces trois thématiques englobent déjà tout le travail du Cilec et de la stratégie prise en compte par la Stratégie nationale de lutte contre la migration irrégulière», indique l’ancien chef des relations publiques de la Police nationale.

Pour postuler, les journalistes devront présenter des articles publiés entre le 15 novembre et le 15 décembre 2022. Le jury de cette année est composé de journalistes, d’une sociologue et d’un juriste. Pour les récompenses, une nouveauté a été opérée. «On avait l’habitude de donner du matériel, mais cette année, pour accompagner les journalistes à faire des reportages de terrain, nous avons voulu innover en leur remettant des enveloppes. Pour les lauréats, ils auront des enveloppes de 500 euros, l’équivalent de 350 mille francs, et celui qui va remporter le Prix Ndatté Diop aura une récompense de 1000 euros», détaille Moussa Seydou Diallo. «Nous voulons des productions de haute facture qui pourront aider les autorités à prendre des décisions sur les questions du genre, du climat, entre autres», avertit Dr Seynabou Diouf, membre du jury.
justin@lequotidien.sn

L’article 3e édition du Prix du meilleur reportage sur la migration : L’Ajms rend hommage à Ndatté Diop est apparu en premier sur Lequotidien – Journal d'information Générale.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page