Politique

4 ans après sa disparition : l’Urd rend hommage à Djibo Kâ

Les militants de l’Union pour le renouveau démocratique (Urd) vont rendre hommage à Djibo Leyti Kâ aujourd’hui mardi 14 septembre. Il y a quatre ans, jour pour jour, disparaissait à l’âge de 69 ans, le fondateur de cette formation politique.  

L’Union pour le renouveau démocratique (Urd) célèbre, aujourd’hui, le 4e anniversaire de la disparition de son fondateur, Djibo Leyti Kâ. Selon l’actuel leader du parti, Diégane Sène, contacté au téléphone, un récital de Coran est prévu à cet effet. « Il nous a laissé un héritage démocratique important basé sur des valeurs senghoriennes. Malgré ses faibles moyens, notre parti se positionne bien dans le landerneau politique. Feu le Président Léopold Sédar Senghor a su bâtir une Nation à travers des valeurs structurelles », ajoute-t-il.

Le Président de la République, Macky Sall, qui lui avait confié la gestion de la Commission nationale de dialogue des territoires (Cndt), en 2007, avait rendu hommage à « un homme d’État d’une dimension exceptionnelle ». Pour lui, il avait réussi à imprimer son nom dans les annales de la vie politique sénégalaise.

Décédé à l’âge de 69 ans, Djibo Kâ avait intégré le cabinet du Président Senghor et occupé plusieurs postes ministérielles sous les Présidents Abdou Diouf et Abdoulaye Wade. Il a aussi servi le Président Macky Sall. En 1996, il quitte le Parti socialiste (Ps) et crée l’Urd. Grâce à une alliance, il obtient, à l’issue des législatives de 1998, 11 sièges au Parlement sur les 140. Lors de la présidentielle de 2000, il arrive 4e au premier tour avec 7,1 % des voix et prend la décision de soutenir le Président Abou Diouf au second tour du scrutin. Une fronde s’en était suivie au sein de son parti, conduisant à la naissance de l’Urd/Fal. Pour Diégane Sène, il a fait ce choix dans l’optique de servir le peuple sénégalais. Après la première alternance, il avait noué une alliance avec le Parti démocratique de Me Abdoulaye Wade.

Matel BOCOUM- lesoleil.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page