Economie

Accroissement de +4,8% des dépôts collectés au 31 mars 2023

Selon le document, à la fin mars 2023, le nombre de Sfd (systèmes financiers décentralisés) dans l’Umoa s’établit à 530, à l’instar du trimestre précédent. Les clients des institutions de microfinance de l’Union sont au nombre de 17.516.310, qui bénéficient des services financiers à travers 4.564 points de service répartis dans les États membres de l’Union. Une année plus tôt, ajoute la Bceao, le nombre de bénéficiaires était de 16.120.435 pour 4.474 points de service. A l’examen des indicateurs d’intermédiation financière, la dynamique de croissance des activités des Sfd s’est poursuivie en matière d’ouverture de comptes et de collecte de dépôts.

Toutefois, informe la Bceao, un léger recul a été noté au niveau des octrois de crédits, en lien avec l’évolution saisonnière généralement enregistrée à cette période de début d’année. «En effet, l’encours des dépôts collectés par les institutions de microfinance a connu un accroissement de 97.478,6 millions FCFA (soit +4,8%) par rapport au trimestre précédent, pour s’établir à 2.134.848,3 millions FCFA. Il était estimé à 1.929.488,8 millions FCFA un an plus tôt, soit une hausse de 10,6% en glissement annuel. Une progression trimestrielle est observée en Côte d’Ivoire (+24.855,9 millions FCFA, soit +5,0%), au Togo (+21.012,1 millions FCFA, +6,3%), au Bénin (+18.388,6 millions FCFA, +11,2%), au Sénégal (+17.915,0 millions FCFA, +3,6%), au Burkina (+9.920,3 millions FCFA, +2,7%), au Mali (+5.672,0 millions FCFA, +3,9%) et en Guinée-Bissau (+499,4 mille FCFA, +0,6%). Cependant, une baisse a été notée au Niger (-285,8 millions FCFA, soit -0,9%) », détaille la Bceao.

L’épargne mobilisée par les Sfd a été constituée à hauteur de 46,9% par les hommes, 24,4% par les femmes et 28,6% par les groupements. S’agissant de la structure par termes, les 2 dépôts à vue sont prépondérants avec une part de 49,6% du total des dépôts. Les dépôts à terme et les autres dépôts constituent respectivement 32,6% et 17,8%.

Le montant moyen des dépôts par client est ressorti à 121.878 FCFA à fin mars 2023, en hausse par rapport au dernier trimestre 2022 (+1,6%), reflétant une augmentation plus importante de l’encours des dépôts (+4,8%) par rapport à celle du nombre des clients (+3,1%) au cours de la période sous revue. A fin mars 2023, l’épargne mobilisée par le secteur de la microfinance de l’UMOA représente 5,0% de celle collectée par les établissements de crédit de l’Union, contre 4,7% trois mois plus tôt.
Adou FAYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page