ActualitésJustice

Affaire Téliko : L’Ums accuse le ministre d’influencer le Conseil pour sanctionner leur président.

La lutte entre l’Ums et le ministère de la justice dans l’affaire Téliko est loin de connaître son épilogue. Alors que l’Union des magistrats du Sénégal attend impatiemment la comparution de son président le 30 novembre 2020 devant le Conseil de discipline, une lettre du ministère adressée à l’Union Internationale des Magistrats a été diffusée dans la presse.

Dans un communiqué lu à Dakaractu, le bureau de l’UMS note que malgré la vacuité du dossier, les autorités tiennent à faire sanctionner le président de l’UMS.

Pis, le texte souligne que c’est l’avenir de l’association, dont la parole est portée par son président, qui est en danger car l’existence même de cette procédure, quelle que soit son issue, constitue une menace à l’expression de toute revendication ou appréciation sur les questions intéressant la justice en général et la magistrature en particulier.

Le bureau en appelle à l’engagement de tous pour une mobilisation à la hauteur de l’enjeu, note le communiqué.

Cependant, le bureau juege que la lettre du ministre constitue un véritable réquisitoire à charge contre le président Téliko et une immixtion grave et injuste dans la procédure en vue d’influencer le Conseil.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 + 2 =


Bouton retour en haut de la page