A LA UNEInfos Coronavirus

Afrique : la Covid-19 a détruit 29 millions d’emplois et fait 39 millions de nouveaux pauvres…

L’OMS estime que l’Afrique a enregistré un peu plus de 6 millions de cas cumulés de Covid 19, représentant moins de 3% des cas enregistrés à travers le monde. L’on est certes loin des chiffres alarmistes des instances internationales. Cependant, l’économie du continent a été durement affectée.

Ce sont les premières leçons tirées de la deuxième conférence internationale NTA Africa sur l’économie générationnelle dans un contexte de pandémie à Covid 19 qui se déroule au Sénégal. Au nom de Dr Vera Songwe, Sous-Secrétaire Générale des Nations Unies et Secrétaire Exécutive de la CEA, Ngoné Diop, Directrice du Bureau sous régional pour l’Afrique de l’Ouest, a magnifié le partenariat fécond entre la CEA, CREG et l’UNFPA.
Un cadre d’action dont le l’objectif majeur est d’appuyer les pays africains à répondre aux nombreux impératifs économiques et sociaux inhérents au changement de la structure de la population africaine, estimée à 1,3 milliard, dont 60% constitués de jeunes de moins 15 ans. Le travail, facteur par excellence de la dynamique économique et de la solidarité intergénérationnelle, a subi de plein fouet les impacts du Covid. Pas moins de 29 millions d’emplois ont été perdus en 2020 en Afrique, surtout parmi les jeunes et 39 millions de nouveaux pauvres ont été enregistrés. Une étude de la CEA sur les impacts du confinement estime à 65 millions de dollars, le coût économique d’un mois de confinement, soit 2,5% du PIB du continent.

Le confinement a également eu des effets néfastes sur l’éducation. La fermeture des écoles a exacerbé les inégalités d’accès à l’éducation avec environ 90% des élèves/apprenants de différents niveaux d’éducation, ayant arrêté de se rendre à l’école, la majorité étant des filles issues de familles défavorisées.
En Afrique, environ 2,6 millions de filles risquent de ne pas retourner à l’école à la fin des confinements successifs. C’est dire que la pandémie va exacerber les inégalités et la transmission intergénérationnelle du savoir. Les transferts de la diaspora qui constituent un important amortisseur de la pauvreté et d’autres problèmes socio -économiques se sont réduits drastiquement du fait du caractère mondial et global de la pandémie.

Lors de la première Edition de la Conférence NTA-Afric qui fut organisée en Octobre 2019 au Sénégal, on était loin d’imaginer qu’environ 3 mois après, le monde serait frappé par la pandémie du Covid 19. Une crise sanitaire, humanitaire et économique s’en est suivie. En impactant fortement les dimensions clefs de l’économie générationnelle, en l’occurrence le travail, la consommation, le partage et l’épargne, la pandémie du Covid 19 a durement affecté le socle démographique, économique et social des pays africains.

financialafrik.com

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page