PolitiqueSociété

Après les incidents entre pro-Macky et pro-Sonko : Des armes blanches saisies à l’Ucad

lequotidien

Un lot de couteaux, de gourdins, de machettes, de barres de fer et de ciseaux a été découvert dans les chambres d’étudiants de l’Ucad hier. Cela fait suite aux échauffourées notées vendredi entre pro-Sonko et pro-Macky.

Ahurissant ! Des couteaux, des gourdins, des machettes, des barres de fer et des ciseaux ont été découverts hier dans des chambres d’étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad). C’est le résultat de l’opération «Désarmement» demandée par le directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), Maguette Sène. Dans une vidéo virale, le chef du Service de sécurité du campus social explique la fouille et montre les armes. Pour l’heure, l’on ne peut attribuer cet arsenal à quelque organisation que ce soit. Cependant, cette opération intervient quelques heures après la tension qui a prévalu vendredi dernier dans le campus social où des étudiants pro-Sonko et pro-Macky Sall ont failli s’affronter, chaque camp brandissant des machettes, couteaux et autres. C’est justement la sécurité du campus qui a évité le pire. Ces événements font suite à la visite de Ousmane Sonko. Mercredi dernier, le leader de Pastef s’était rendu à l’Ucad pour s’enquérir de l’état de santé d’un de ses sympathisants blessés lors des violentes manifestations du 8 février. Le bain de foule occasionné par cette visite en pleine pandémie a été différemment apprécié.
Pour le collectif des amicales des étudiants, la visite de Sonko est «inopportune» en plus de «saper les efforts consentis» pour empêcher la propagation du virus dans le campus social. «Les étudiants ne doivent plus accepter que des querelles politiques puissent nous diviser. Si un groupe s’était opposé aux sympathisants de Sonko, on aurait pu avoir des morts. Nous, représentants d’étudiants, alertons et disons à nos camarades que, quelles que soient nos divergences, ce qui nous unit est plus fort. Nous devons prendre nos intérêts en considération et se dire que les politiques ne sont là que pour leurs gains politiques. Nous ne sommes là que pour les études. Nous ne devons pas perdre de vue cet objectif», avait averti Steven Dame Sène, vendredi, peu avant les échauffourées entre patriotes et apéristes.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 + 7 =


Bouton retour en haut de la page