Actualités

Arrestation de Pape Ale Niang : La Cap plaide pour la liberté provisoire du journaliste

La Coalition des associations de presse œuvre toujours pour la libération de Pape Alé Niang, en prison depuis le 06 novembre. La Cap a tenu son deuxième conseil des médias.

« Ce conseil des médias est la deuxième du genre que nous organisons en ces lieux. La dernière fois, nous ne pensions pas devoir rééditer le conseil des médias. Nous espérions qu’à la suite du signal fort que nous avions lancé à l’autorité politico-judiciaire Pape Alé Niang n’allait pas rester longtemps en prison. Mais, il se trouve que les conditions dans lesquelles on tient cette deuxième édition du conseil des médias sont pires et autrement plus graves que les précédentes » a expliqué l’analyste politique Momar diongue lors de sa prise de parole.

La Cap garde le cap. Elle renouvelle de jour en jour la revendication de la libération de du patron de Dakar matin. Les journalistes espèrent obtenir gain de cause avant de venir à la planification d’actions non conventionnelles.

« Nous escomptons à l’issue de son audition que Pape Alé niang pourrait être remis en liberté » a dit Momar Diongue qui a rappelé que le journaliste emprisonné détient toutes les garanties de représentation.

Cette posture de la Coalition des associations de presse est la même que l’avocat de Pape Alé Niang. Le conseil du journaliste compte introduire une demande de mise en liberté provisoire au terme de l’audition.

Le patron de Dakar Matin doit, en effet, être entendu sur le fonds du dossier. Il fera face au doyen des juges d’instruction ce 9 décembre 2022.

Le journaliste Pape Alé Niang est en détention depuis le 6 novembre. Il a, d’ailleurs, entamé une grève de la faim pour dénoncer son arrestation arbitraire.

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page