Accueil Economie Baisses des indicateurs clés du marché durant la semaine du 10 au...

Baisses des indicateurs clés du marché durant la semaine du 10 au 14 avril 2023.

0

La capitalisation boursière globale du marché s’est ainsi soldée par une baisse de 0,24% à 17 416 milliards FCFA 14 avril contre 17 459 milliards FCFA le 11 avril.
Quant au Price Earning Ratio (PER), il suit la même logique baissière, passant de 7,48 le 11 avril 2023 à 7,42 le 14 avril. Il en est de même du rendement moyen du marché qui se situe à 7,59% le 14 avril 2023 contre 7,61% le 11 avril 2023.
  
Concernant le marché des actions, CGF Bourse note dans sa Revue que la plus forte hausse hebdomadaire de cours est celle de SICOR Côte d’Ivoire avec +7 ,48%. << La hausse du cours du titre fait suite à une transaction lors de la séance du 14 avril>>, précise la SGI. CGF Bourse signale que cette société n’a pas communiqué sur son activité des trois dernières années et les derniers états financiers mis à la disposition du public datent du 22 septembre 2021 et concernent l’exercice 2019 qui s’est soldé par un résultat bénéficiaire de 2,35 millions FCFA.
En dehors de SICOR Côte d’Ivoire (+7,48% à 6 395 FCFA) qui se trouve à la tête, le Top 3 de CGF Bourse des plus fortes hausses hebdomadaires est occupé par BOA Sénégal (+6,19% à 2 400 FCFA) et ETI Togo (+5,88% à 18 FCFA).
 
La plus forte baisse hebdomadaire de cours est réalisée par SERVAIR Côte d’Ivoire avec -4,84%. << Le titre a enregistré la pire performance hebdomadaire avec une transaction portant sur 690 titres en volume échangé contre 2 000 titres la semaine précédente>>, analyse CGF Bourse. Selon toujours cette SGI, la tendance du titre reste baissière sur l’année et l’action a atteint son plus bas au mois de février à 1 140 FCFA. <<Ce manque d’appétence pour le titre peut aussi s’expliquer par la volonté des investisseurs d’acquérir des titres à rendements plus élevés>>, ajoute encore CGF Bourse.
 
Le compartiment obligataire du marché financier sous-régional a clôturé la semaine sous revue avec une capitalisation boursière de 9 986 milliards FCFA au 14 avril contre 10 014 milliards FCFA au 11 avril, soit une baisse de 0,28%. Selon CGF Bourse, cette régression de la capitalisation boursière se justifie par une décote intervenue sur certains titres notamment l’emprunt obligataire PADS.O3 dénommé « PAD 6,60% 2020-2027 ».
 
Au terme de la semaine du 10 au 14 avril 2023, la valeur hebdomadaire transigée s’est établie à seulement 856,61 millions FCFA contre 3,27 milliards FCFA la semaine précédente, soit une baisse de 73,8%. Les transactions du marché portent principalement sur 95 000 titres transigés le 13 avril 2023 sur l’emprunt obligataire TPCI.O37 dénommé « TPCI 5,80% 2019-2026 » pour un montant global de 737,2 millions FCFA.
 
Durant la période sous revue, CGF Bourse note dans sa Revue que les interventions des trésors publics pour lever de la dette ont reçu des soumissions au-delà des montants sollicités. Toutefois, les taux d’absorption sont inférieurs à 100% avec un maximum de 74% atteint par l’Etat du Niger. Les émetteurs ont sollicité le marché monétaire pour un montant global de 110 milliards FCFA. Les soumissions s’élèvent à un montant global de 176,69 milliards FCFA, soit un taux de couverture de 161%. Le montant global retenu est de 121 milliards FCFA, soit un taux d’absorption de 68%.
 
<<Cette remontée des taux de couverture fait suite à l’avis du 11 avril de la BCEAO autorisant les établissements de crédit à exclure temporairement les titres publics qu’ils détiennent du champ d’application de la norme prudentielle portant sur les prêts aux principaux actionnaires, aux dirigeants, aux personnels et aux commissaires aux comptes>>, souligné CGF Bourse.
 
Oumar Nourou

Article précédentMacron hué en Alsace pour son premier bain de foule depuis des semaines
Article suivantPlus de 2 milliards FCFA de transactions enregistrés ce 19 avril 2023.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici