Sports

Basket – Ousmane Diallo, coach de l’Asc Ville de Dakar : «Pas facile de bien rentrer dans un match international»

Pour son premier match en Coupe d’Afrique féminine des Champions, l’Asc Ville de Dakar a chuté samedi face au Sporting Club d’Alexandrie (50-66). Une entame difficile qui s’explique par un certain manque d’expérience, selon le coach de Ville de Dakar.

Par Woury DIALLO – L’Asc Ville de Dakar s’est inclinée, samedi, face aux Egyptiennes du Sporting Club d’Alexandrie pour son premier match à la Coupe d’Afrique des Clubs (50-66) qui se joue actuellement à Maputo, au Mozambique. Une compétition que l’équipe qui représente le Sénégal découvre pour la première fois. Une première sortie qui n’a pas été facile pour les Filles du coach Ousmane Diallo. Malgré une bonne préparation, le club de la Mu­nicipalité n’a jamais pu exister dans ce match, totalement dominé par les Egyptien­nes.
«D’abord ce qu’il faut retenir, c’est la première participation pour l’Asc Ville de Dakar. Il fallait venir découvrir l’Afrique. On a vu que le niveau de jeu est très bon, et il y a de bonnes équipes. Par rapport au match, il y a beaucoup d’enseignements à tirer. On ne connaissait pas le niveau et l’intensité vu que c’est notre première participation. Main­tenant il y a des choses qu’il faudra améliorer, il faut essayer de progresser au fil des matchs parce que c’est un tournoi. Ce n’est pas facile de bien rentrer dans un match international. Il faut découvrir, apprendre et s’améliorer», dira coach Ous­mane Diallo, repris par basketsenegal.

Se relever face au Ferroviario de Maputo, demain
Un match que les Egyptiennes ont dominé lors des trois premiers quarts-temps (8-17; 14-17 et 11-25).
C’est seulement lors du quatrième quart-temps que Couna Ndao et ses copines ont pu retrouver leurs marques.
Profitant de la baisse de rythme et des pertes de ballons des Egyptiennes pour réduire l’écart. Elles finissent en tête de cet ultime quart-temps avec 10 points d’écart (17-7), mais perdent tout de même cette rencontre (50-66). Les 13 points de Norhan Ahmed et Reem Mous­sa, ainsi que les 10 points de Nadine Rehan ont permis au Spor­ting de s’imposer de 16 points.

Il faudra vite se relever lors de leur prochain match prévu demain face au Ferroviario de Maputo qui a battu l’Apr du Rwanda 78 à 47. «Il y a eu beaucoup de pertes de balles parce que c’est la jeunesse, le manque d’expérience. Pour la plupart, c’est leur première compétition officielle internationale. Com­me je le dis, il fallait jouer pour voir le niveau et les erreurs. Il faudra corriger au niveau de la défense, au niveau des pertes de balles», a souligné le technicien sénégalais.
wdiallo@lequotidien.sn
(Avec wiwsport)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page