Actualités

Budget 2023 : Le Conseil départemental de Vélingara décline ses priorités – Lequotidien

Le Conseil départemental de Vélingara a décliné les axes prioritaires de son budget 2023. Entre autres, les conseillers ont souligné la culture de l’excellence dans l’éducation, l’entreprenariat agricole.

Par Abdoulaye KAMARA(Correspondant) – En session ordinaire pour 5 jours, le Conseil départemental de Vélingara a entamé les débats relatifs à l’orientation de son budget pour l’exercice 2023. Un budget que le président Ibrahima Barry veut ­participatif, parce que certaines lignes doivent être une émanation des ­populations des différentes communes, prenant en compte les préoccupations des ­différentes couches de la population, ainsi que celles des différents secteurs de l’économie des terroirs. Nonobstant cette volonté d’inclure les populations dans l’élaboration du budget, le président Barry a déjà d’autres priorités qu’il veut pour le département. Il a fait une communication dans ce sens, mardi passé, devant les conseillers (49 sur 60) sous la présidence du Préfet Saïd Dia. Les grandes lignes du prochain budget du département s’articulent autour de la culture de l’excellence dans l’éducation en y imprimant une discrimination positive en faveur des filles. A ce sujet, Ibrahima Barry a enseigné : «Nous voulons beaucoup travailler dans le domaine de l’éducation, pas dans la construction des salles de classe, mais surtout sur l’excellence. C’est d’abord l’élection miss mathématiques, c’est la préparation du concours de l’excellence départemental, la préparation d’entrée aux Grandes écoles, mais aussi pour le Concours général.»

Le président du Conseil départemental a aussi pu convaincre les conseillers qui ont validé son projet d’inscription du festival culturel local dans le calendrier culturel national. Il s’agit du «festival (Festival de Vélingara) qui aura une dimension économique et culturelle, et d’intégration sous régionale qui va intéresser les jeunes. On va beaucoup insister sur le marketing territorial et sur le tourisme. Un festival qui sera l’occasion d’une foire économique pour exposer et promouvoir les produits locaux». Ce n’est pas tout. Pour l’année 2023, les jeunes femmes et hommes, porteurs de projets agricoles, seront soutenus par l’institution. Ibrahima Barry indique : «Nous avons un modèle de projet, le projet Ndema (Nouvelle dynamique pour l’émergence du monde agricole) de jeune du terroir, que va dupliquer dans toutes les communes, car il y a beaucoup de fermes qui sont inactives et où l’Etat et les collectivités territoriales ont consenti de gros investissements. C’est l’occasion de raviver toutes ces fermes et y insérer des jeunes pour ­trouver de l’emploi.»

Entre autres projets de Ibrahima Barry, en ligne de mire la construction d’un siège pour l’institution qu’il a la charge de diriger pour la 2ème fois consécutive, de même que l’achat d’un ­véhicule.
akamara@lequotidien.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page