ARCHIVES

CAN 2019: Le Sénégal battu par l’Algérie (0-1)

L’Algérie a fait un grand pas vers les huitièmes de finale. Les Fennecs sont sortis vainqueurs de l’une des plus belles affiches du premier tour face au Sénégal (1-0) jeudi. Youcef Belaili a inscrit le but de la victoire des Algériens, désormais seuls en tête du groupe C avec trois longueurs d’avance sur les Sénégalais.

A défaut d’accoucher d’un spectacle à la hauteur des attentes, le premier gros choc de la CAN 2019 a désigné un vainqueur. Au terme d’un combat marqué par un nombre incalculable de fautes, l’Algérie emmenée par Riyah Mahrez est venue à bout du Sénégal de Sadio Mané grâce à l’unique but signé Youcef Belaïli (1-0). Brouillons malgré une bonne entame, les Lions de la Teranga ont sans doute abandonné la tête du groupe C alors que les Fennecs enchaînent un deuxième succès de rang qui confirme leur statut de favoris.

On s’attendait à tout, sauf peut-être à ça. La première vraie affiche de la CAN 2019, qui opposait le Sénégal à l’Algérie, a été ô combien poussive. Les quinze premières minutes ont pourtant été encourageantes, avec des équipes qui ont montré beaucoup d’envie. Keita Baldé n’a d’ailleurs pas tardé à se signaler sur un centre de Sadio Mané, suspendu lors du premier match (5e). Mais, derrière, la rencontre a commencé à se tendre et les 22 acteurs ont commencé à multiplier les fautes. Ce rythme haché n’a profité à personne, même si le très actif Baghdad Bounedjah a eu des situations intéressantes (17e, 27e, 45e, 45e+2).

Les Fennecs plus forts que les Lions

Peu à peu en confiance, les Fennecs ont montré plus de solidité que les Sénégalais, très imprécis et incapables de correctement tirer un coup franc. L’Algérie a été récompensée de ses efforts dès la reprise, au moment où Youcef Belaïli a enchaîné contrôle et frappe puissante à l’entrée de la surface, sur un centre en retrait de Sofiane Feghouli, qui venait de louper un tir (1-0, 49e). Après cette ouverture du score à un moment crucial, les Loups de la Teranga ont jeté leurs dernières forces dans la bataille. Mais Raïs M’Bolhi est resté vigilant sur une frappe de Youssouf Sabaly (79e) tandis que Bounedjah est passé tout proche du but contre son camp sur un coup franc tiré par Henri Saivet (90e).

Le retour de Sadio Mané aux affaires n’a donc pas permis au Sénégal, privé d’Ismaïla Sarr et Idrissa Gueye, de prendre le meilleur sur l’Algérie. Il n’y a rien de préjudiciable pour la suite de la compétition et cette alerte pourrait même servir aux hommes d’Aliou Cissé. En face, l’Algérie engrange le plein de confiance et affiche de sérieux arguments pour la suite de la compétition. Virevoltants devant et capables de muscler leur jeu, les Fennecs peuvent rêver du sacre.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page