ARCHIVES

CAN 2019 : Les Pharaons condamnent les Léopards de la RD Congo (2-0)

Vainqueur lors du match d’ouverture face au Zimbabwe (1-0), l’Egypte vient d’assurer son ticket pour les huitièmes de finale de sa Coupe d’Afrique des Nations. Les Pharaons ont condamné les Léopards de la RD Congo en s’imposant sur le score de deux buts à zéro. Mohamed Salah a marqué son premier but de la compétition.

C’est dans un rythme effréné que les Pharaons et les Léopards qui n’ont qu’un objectif, la victoire dans un stade chauffé à blanc. Pour les Congolais, une victoire était obligatoire pour se remettre dans la course à la qualification pendant que les Égyptiens pouvaient conforter leur statut de favori du groupe A mais également de la compétition.
Ce sont les Léopards qui allument la première mèche à la 3e minute avec Jonathan Bolingi dont la frappe, bien cadrée, est captée par le gardien Mohamed Elshenawy. Deux minutes plus tard, c’est les Pharaons qui réagissent en la personne de Mohamed Salah qui, dans la surface de réparation congolaise, tente une frappe déviée de justesse en corner par le défenseur Tisserand.

Se montrant plus dangereux dans ces instants, les Égyptiens ouvrent le score après 25 minutes de jeu. Suite à un corner joué à la rémoise avec notamment Salah, le ballon parvient dans la surface au défenseur Ahmed El mohamady qui, entre cinq défenseurs, reprend dans les buts du gardien Matampi.

Menant par 1 but à 0, les Pharaons sont bien lancés dans le match et se portent de plus en plus vers l’offensive mais à la 40e minute, les Léopards ratent de peu l’égalisation en trouvant une deuxième fois la barre transversale avec la tête de l’attaquant Jonathan Bolingi.

Et juste avant de rejoindre les vestiaires pour la pause, les Égyptiens corsent l’addition à la 43e minute suite à un superbe rush de Mahmoud Ahmed dit « Trézéguet » depuis le milieu de terrain. Mohamed Salah contrôle le cuir avant de le frapper de l’intérieur du pied dans une position dont il a seul le secret permettant aux siens de mener par 2 buts à 0.
Suite à cette défaite, la RD Congo se voit désormais condamnée à s’imposer ipso facto lors de leur troisième match face au Zimbabwe, pour seulement espérer sortir comme l’un des quatre meilleurs troisièmes de la CAN 2019.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page