A LA UNESports

CAN 2022 : 24 équipes, deux archi-favoris et plusieurs outsiders

Les deux finalistes de la précédente édition, l’Algérie de Belmadi, détentrice du titre, et le Sénégal de Aliou Cissé, sont les meilleures équipes du tournoi en ce moment…

La 33ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations débutera ce dimanche au Cameroun qui abrite la compétition continentale pour la deuxième fois de son histoire après le tournoi organisé un demi-siècle plus tôt (1972).

Nous passerons en revue les favoris de cette CAN, qui voit la participation de 24 équipes du 9 janvier au 6 février prochain, ainsi que les outsiders capables d’aller le plus loin possible.

**Les principaux favoris : les anciens finalistes
Détentrice du titre, remporté au Stade du Caire en juillet 2019, la sélection algérienne, conduite par l’entraîneur Djamel Belmadi, demeure l’archi-favorite de la compétition.

Au-delà du titre gagné, deux ans et demi plus tôt, les coéquipiers du capitaine Riyad Mahrez, ont su préserver leur cohésion en gardant le noyau dur du groupe et en intégrant de nouveaux jeunes éléments à l’instar de Zerrouki, de Benrahma ou encore de Zorgane.
Invincibles depuis 34 matchs, les poulains de l’ancien marseillais surfent sur une vague positive depuis plusieurs années et comptent défendre crânement leurs chances pour préserver leur titre et ajouter une troisième étoile après les titres gagnés en 1990 à domicile et en 2019.

A côté de l’Algérie, c’est le Sénégal de Sadio Mané, sociétaire du club anglais de Liverpool et ballon d’or africain en 2019, qui est considéré par les observateurs de la scène footballistique africaine comme le grand favori de la compétition.

Les Lions de la Téranga, qui n’ont jamais remporté le titre africain, malgré plusieurs générations talentueuses durant les dernières décennies, notamment au début du siècle présent, comptent, cette fois-ci, vaincre le signe indien et gagner le trophée sous la houlette de leur entraineur, l’ancien international Aliou Cissé.

Cet objectif demeure possible si l’on considère le riche effectif dont ils bénéficient. Avec des joueurs évoluant dans les plus grands championnats européens (AC Milan et Naples en Italie, Chelsea et Liverpool en Angleterre, PSG et Marseille en France, Villarreal en Espagne, Bayern Munich en Allemagne…).

** Quatre outsiders en lice
Six sélections sont en mesure, non pas de créer la surprise vu les talents qu’ils recèlent et leur passé footballistique continental, d’aller le plus loin possible et de concurrencer les deux équipes en verve du moment.

Il s’agit du trio nord-africain, la Tunisie, le Maroc et l’Egypte, du pays organisateur, le Cameroun et du Nigéria.

L’Egypte qui détient le record des titres remportés, au nombre de 7 dont trois consécutifs (2006 – 2008 – 2010) peut aller très loin dans la compétition et tenter de gagner un trophée qui lui échappe depuis plus d’une décennie.

Toutefois, et malgré la présence dans ses rangs de l’un des meilleurs joueurs au monde actuellement, Mohamed Salah, les Pharaons ne parviennent pas depuis plusieurs années à redorer leur blason et à percer.

Pour ce qui est de la Tunisie entrainée par le controversé Mondher K’baier peut percer, profitant en cela du sens tactique de ses joueurs et du collectif qui la caractérise, et qui lui a permis par le passé de remporter son seul titre continental, à domicile sur la pelouse du stade de Rades, en 2004.

Le Maroc, quant à lui, dispose d’un groupe talentueux malgré l’absence de Hakim Ziyech, sociétaire du clin anglais de Chelsea, qui n’a pas été sélectionné par le coach bosniaque, Vahid Halilhodžić, ce qui a provoqué un tollé parmi les footeux au royaume chérifien, qui aspirent à rééditer l’exploit de 1976 lorsque les Lions de l’Atlas avaient gagné leur seul CAN chez eux.

Le Cameroun, pays hôte de la compétition, un demi-siècle après avoir accueilli la compétition continentale, veut confirmer son statut d’un Grand d’Afrique, lui qui a gagné ce tournoi à cinq reprises.

Si sortir de la phase des groupes parait assez aisé; les Lions indomptables évoluant au sein du A avec l’Ethiopie, le Cap-Vert et le Burkina, c’est après que les choses se corseront et les coéquipiers du gardien Andre Onana, gardien de buts de l’Ajax Amsterdam, doivent sortir le grand jeu pour espérer décrocher une sixième étoile, et qui sera la première à domicile.

D’autres sélections, notamment, le Mali et le Nigéria, deux grandes nations de football, sont en mesure aussi de jouer les premiers rôles. Aigles et Super Eagles, triples champions d’Afrique, peuvent, à la faveur de la constellation de talents qu’ils recèlent.

** Le petit poucet de la CAN : l’Archipel des Comores
L’Archipel des Comores a réussi, pour la première fois de son histoire, à composter son ticket de qualifications pour une CAN et est ainsi parvenu à être présent parmi le gotha du football africain.

Le sélectionneur de l’équipe, Amir Abdou, a accompli un travail remarquable en bâtissant un groupe compétitif en mettant à profit plusieurs éléments évoluant à l’étranger, alors que le pays n’est affilié à la FIFA que depuis 2005 et croupissait dans un 198ème rang mondial lorsqu’il avait pris les commandes de l’équipe.

Toutefois, la mission des Comoriens ne sera pas de tout repos. En effet, ils auront fort à faire en croisant le fer, dans le cadre du groupe C, avec de grosses cylindrées du continent, à l’instar des Lions de l’Atlas marocains et des Blacks Stars ghanéens, en plus du Gabon de Pierre Aubameyang, attaquant du club londonien d’Arsenal.

**Palmarès de la CAN

2019 : Algérie contre le Sénégal (1-0)
2017 : Cameroun contre l’Égypte (2-1)
2015 : Côte d’Ivoire contre Ghana (0-0, t.a.b. 9-8)
2013 : Nigeria contre Burkina Faso (1-0)
2012 : Zambie contre Côte d’Ivoire (0-0, t.a.b. 8-7)
2010 : Égypte contre Ghana (1-0)2008 : Égypte contre Cameroun (1-0)
2006 : Égypte contre Côte d’Ivoire (0-0, t.a.b. 4-2)
2004 : Tunisie contre Maroc (2-1)
2002 : Cameroun contre Sénégal (0-0, t.a.b. 3-2)
2000 : Cameroun contre Nigeria (2-2, t.a.b. 4-3)
1998 : Égypte contre Afrique du Sud (2-0)
1996 : Afrique du Sud contre Tunisie (2-0)
1994 : Nigeria contre Zambie (2-1)
1992 : Côte d’Ivoire contre Ghana (0-0, t.a.b. 11-10)
1990 : Algérie contre Nigeria (1-0)
1988 : Cameroun contre Nigeria (1-0)
1986 : Égypte contre Cameroun (0-0, t.a.b. 5-4)
1984 : Cameroun contre Nigeria (3-1)
1982 : Ghana contre Libye (1-1, t.a.b. 7-6)
1980 : Nigeria contre l’Algérie (3-0)
1978 : Ghana contre Ouganda (2-0)
1976 : Maroc (pas de phase à élimination directe cette année-là, mais une poule finale)
1974 : Zaïre contre Zambie (2-2 a.p., 2-0)
1972 : Congo contre Mali (3-2)
1970 : Soudan contre Ghana (1-0)
1968 : RD Congo contre Ghana (1-0)
1965 : Ghana contre Tunisie (3-2 a.p.)
1963 : Ghana contre Soudan (3-0)
1962 : Éthiopie contre l’Égypte (4-2 a.p.)
1959 : Égypte (pas de phase à élimination directe cette année-là, mais une poule finale)
1957 : Égypte contre l’Éthiopie (4-0)AA.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page