Actualités

Clôture mouvementée des listes pour les locales 2019 / Place à la pré-campagne et aux élections de Janvier 2022 !

Ça y est ! Les dés sont jetés, les dépôts des listes pour les élections territoriales de 2022 ont été officiellement clôturés ce 3 Novembre à minuit. À moins de trois mois des élections territoriales du 23 Janvier 2022, les différents états-majors ont tant bien que mal  composé leurs listes.

Aujourd’hui aussi, dernier jour de confection des listes, des surprises sont sorties d’un peu partout et des duels fratricides  annoncés.

Du côté de l’opposition, le constat est amer. Elle n’a pas réussi majoritairement à aller en rangs resserrés pour ces élections. La guerre des égo a fait rage et par exemple rien que pour la mairie de Dakar on retrouvera quatre listes dirigées par des ténors contre la seule du pouvoir. En effet, Barthélemy Dias pour « Yewwi Askan Wi », Doudou Wade pour « Wallu », Bougane Guèye Dany pour « Guem sa Bopp », Pape Diop pour la convergence démocratique « Bokk guis guis » devront en découdre avec Abdoulaye Diouf Sarr, de la liste Benno.

Et que dire des communes stratégiques comme la Médina où le maire sortant Bamba Fall devra faire face à une liste de « Yaw » dirigée par Pastef. Les exemples font légion et encore une fois l’opposition pourrait être le grand perdant de ces élections.

D’ailleurs, ce manque de consensus a amené certains partis ou leurs représentants à flirter avec l’ennemi. À Kaolack par exemple, le Grand Parti a décidé de soutenir Mohamed Ndiaye Rahma et Pape Demba Bitèye, les candidats de Benno Bokk Yakaar. Après une série de pourparlers sans issue avec l’opposition de Kaolack pour la mise en place d’une liste au niveau communal, le Grand Parti ( GP) a finalement choisi son camp.

Enfin, ces élections risquent de sonner le glas de certains compagnonnages. À Saint Louis, le professeur Mary Teuw Niane a déposé ce matin sa liste de candidature à la mairie de Saint-Louis. Cela en dépit du fait que la coordination APR de Saint-Louis et Benno se sont rangés derrière le maire sortant Mansour Faye, candidat à sa succession. C’est fort de ce constat que des responsables ont même demandé l’exclusion de Mary Teuw Niane du parti APR et sa démission publique de son poste de PCA PETROSEN.

À Grand Yoff, le beau-frère du Chef de l’État, Adama Faye, a  décidé de défier le candidat de Benno, Cheikh Bakhoum. À Mermoz Sacré Cœur, le ministre-conseiller Zator Mbaye tête de liste de Benno, fera face à la liste « Génération jëëf » des socialistes dirigée par le DG de l’Ofor, Alpha Bayla Gueye. Il aura à ses côtés un certain Pape Samba Dièye très connu dans le milieu, ancien responsable à la vie politique du FSDBJ de Cheikh Bamba Dièye.

À Ziguinchor, la partie du pays où on a déploré le plus de violence aussi, ces élections risquent d’être très chaotiques. Elles seront particulièrement suivies. Autant de rebondissements qui augurent une campagne électorale mouvementée…

Av3c Dakaractu

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page