Société

Codification et sécurité à l’Ucad: les nouvelles mesures expliquées aux étudiants

Un point de presse sur la rentrée universitaire, prévue le lundi 18 octobre prochain, s’est tenu vendredi à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad). Animé par le Collectif des amicales d’étudiants, la rencontre a permis d’évoquer les nouvelles mesures prises concernant la sécurité et la codification. 

L’Université Cheikh Anta Diop, qui avait fermé ses portes depuis le 31 juillet dernier, va rouvrir le campus pédagogique le lundi 18 octobre prochain et le campus social dès la veille, le dimanche 17 octobre. En prélude à cette reprise, le Collectif des amicales de l’Ucad a fait face à la presse, hier, pour informer la communauté estudiantine des nouvelles réformes pour assurer à toute la communauté une rentrée harmonieuse. Il s’agit principalement de la codification et de la sécurité dans l’espace universitaire aussi bien dans le campus pédagogique que dans le campus social.

On peut citer, entre autres, les nouvelles dispositions prises pour sécuriser et assainir l’université, la numérisation du processus de codification et la campagne de vaccination. « L’Ucad, à l’image des autres universités sénégalaises, traverse depuis plusieurs années une insécurité à la limite inqualifiable. Les autorités académiques et le collectif des amicales ont entamé des réformes sécuritaires qui visent à enrôler minutieusement les accès de l’université », a expliqué Issa Ba, président de l’Amicale des étudiants de la Faculté des Sciences économiques et de Gestion (Faseg), porte-parole du jour. L’objectif de cette réforme, « c’est de renforcer la sécurité, d’encourager une pacification de l’espace universitaire et surtout de l’assainir ». L’étudiant a invité ses camarades à se faire enrôler (enregistrer) rapidement pour plus de transparence et de sécurité dès la rentrée. « Il sera demandé, devant chaque poste de sécurité, la carte d’étudiant numérisée pour le contrôle, faute de quoi, l’accès sera impossible », a prévenu le porte-parole des étudiants.

S’agissant de la plateforme numérique de codification, Issa Bâ indique que c’est une nouveauté dans l’espace universitaire voir au niveau national. Ce nouveau système de codification vise à renforcer non seulement la transparence dans la gestion des chambres, mais aussi à favoriser le critère de l’excellence comme jamais observé dans ce champ, s’est-il réjoui.

Issa Ba s’est également prononcé sur la campagne de vaccination en cours à l’Ucad. Contrairement à certaines rumeurs, précise-t-il, la vaccination n’a jamais été obligatoire dans le temple du savoir. À son avis, c’est « un acte de citoyenneté ». « Nous invitons les camarades à aller se faire vacciner pour nous protéger et protéger notre université », a appelé Issa Ba.

Aliou DIOUF lesoleil

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page