EconomieInfos Coronavirus

COVID-19 : UN REVENU MINIMUM PROVISOIRE POUR LES FEMMES PEUT ENDIGUER LA PAUVRETÉ (PNUD)

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) a préconisé jeudi l’attribution d’un revenu minimum provisoire à des centaines de millions de femmes des pays en développement afin d’endiguer la montée de la pauvreté et éviter l’accroissement des inégalités entre hommes et femmes pendant la pandémie de Covid-19.

Un revenu minimum provisoire spécifiquement attribué à des centaines de millions de femmes des pays en développement pourrait endiguer la montée de la pauvreté et éviter que les inégalités entre hommes et femmes ne se creusent davantage pendant la pandémie de COVID-19, indique l’agence onusienne dans un rapport rendu public le même jour à New York.

Dans le communiqué résumant ce rapport, le PNUD estime que les femmes, plus durement frappées par la pandémie, perdent leurs sources de revenus et quittent le marché du travail à un rythme accéléré et assument également une plus grande part du travail consistant à prendre soin d’autrui.

‘’Un revenu minimum provisoire apporterait une sécurité financière à court terme, ce qui ouvrirait la voie à des investissements futurs pour réduire les inégalités systématiques entre les hommes et les femmes’’, selon les conclusions du PNUD publiées à l’approche de la Journée internationale de la femme.

Proposé par le PNUD, ce programme de revenu minimum provisoire à grande échelle montre qu’un investissement de 0,07 % du PIB des pays développés, soit 51 milliards de dollars mesurés en parité de pouvoir d’achat (PPA), pourrait garantir la sécurité financière de 613 millions de femmes en âge de travailler qui vivent dans la pauvreté, en leur fournissant un revenu dont elles ont grand besoin et en relâchant la pression économique qui pèse sur elles au quotidien.

‘’Une allocation budgétaire nominale visant à aider pour les six prochains mois les femmes qui sont dans des situations désespérées leur permettra également de maîtriser davantage leur existence du point de vue financier’’, rapporte le document parvenus à l’APS.

Il y a urgence à agir immédiatement pour que les femmes puissent bénéficier de régimes de protection sociale, affirment les auteurs de ce rapport, car la crise a frappé

Selon les auteurs, en plus d’aider les femmes à répondre à leurs besoins quotidiens, un revenu minimum provisoire spécifiquement destiné aux femmes pourrait réduire l’écart entre les hommes et les femmes qui vivent dans la pauvreté en renforçant l’indépendance économique des femmes, et en équilibrant la gestion des ressources économiques au sein des ménages.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page