Accueil Actualités Culture/Commémoration / La célébration des 50 ans de carrière de Zulu Mbaye...

Culture/Commémoration / La célébration des 50 ans de carrière de Zulu Mbaye en octobre sera »une fête continentale » (artiste)

0

(APS) – Le peintre sénégalais Zulu Mbaye a déclaré, dans un entretien exclusif accordé à l’APS, que la célébration de ses cinquante ans de carrière sera  »une fête continentale » prévue du 27 octobre au 10 novembre prochain avec le Maroc comme invité d’honneur et la participation de onze pays d’Afrique.

»J’ai invité onze artistes de 11 pays africains parmi lesquels la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, Mali, le Bénin, le Nigéria avec de grands artistes tels que Abdoulaye Konaté, Ludovic Fadaïro, Siriki Ky, etc. Le Maroc sera le pays invité d’honneur », a indiqué l’artiste, signalant que l’évènement se tiendra dans deux espaces simultanément, le musée Théodore Monod et la galerie Vema située à l’embarcadère Dakar-Gorée.

»Cela va être une fête continentale, je dis toujours que cela va être une mini-biennale qui va être à cheval entre deux Dak’Art, celui de 2022 et celui de 2024. Je suis en pleine préparation pour cette fête », a fait valoir l’artiste, un panafricaniste  »convaincu ». Il révèle qu’il est soutenu dans son projet par le président de la République Macky Sall et le royaume du Maroc.

Trente artistes sénégalais de sa génération et d’autres prendront part à ces célébrations dont le vernissage de l’exposition principale, la pièce nodale de l’évènement est prévu le 27 octobre prochain, le jour de l’anniversaire du peintre. Outre les expositions, il est prévu des conférences et débats autour de l’art en Africain, selon l’artiste.

La célébration de ces noces d’or qui se déroulera durant dix-sept jours à Dakar sera  »une fête du continent africain »,  a estimé Zulu Mbaye, précisant qu’un catalogue important sur l’art africain, fruit d’un travail de seize auteurs africains camerounais, béninois, marocains, sénégalais sera publié en version bilingue (français/anglais).

Pour lui, s’il ne réussissait que ce catalogue, c’est que le projet a réussi.  »Je tiens à ce document parce que je reconnais son importance dans l’histoire de l’art africain et pour la postérité », a-t-il lancé.

»Je vais être soutenu dans ce projet par le Sénégal, j’ai été reçu en mars dernier par le chef de l’Etat Macky Sall qui m’a gracieusement accompagné financièrement, ce qui fait que je n’ai réellement pas de problème pour l’organisation et le Maroc aussi va s’occuper d’une partie de l’organisation », a indiqué le natif de Thiès, originaire du village de Diakhaté, situé entre les villes de Thiès et Tivaouane.

Zulu Mbaye, Mouhamadou Mbaye, à l’état civil estime, que tout l’interpelle même après un demi-siècle de carrière.  »Après 50 ans, c’est comme si je commençais chaque jour que je me réveille. Je pense que le monde reste encore plein devant moi. J’ai tellement de choses à découvrir. A chaque fois que je me réveille, c’est comme si le monde était nouveau, avec de nouvelles perceptions, de nouveaux regards et appels », confie-t-il.

»Cinquante ans est un temps peu et considérable », a-t-il relevé. C’est plus que la moitié d’une vie humaine, mais par rapport à l’art, c’est moins d’une goutte d’eau dans la mer. »

Zulu Mbaye, un artiste autodidacte, a commencé sa pratique artistique en 1970. La célébration des cinquante années de carrière était prévue en 2020, mais à cause de la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19, l’évènement a été reporté.

Article précédentLes «mamies» prennent leur temps avant de se décider
Article suivantRena Wakama entre dans l’histoire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici