Actualités

Débat sur le budget des Forces armées : La fin d’un consensus

Pour la première fois, le budget du ministère des Forces armées a été débattu en plénière comme en commission. C’est la fin d’une tradition en cours depuis plusieurs législatures provoquée par cette polarisation de l’Assemblée.

Le consensus est rompu : après plusieurs législatures, c’est la première fois que le vote du budget du ministère des Forces armées a fait l’objet d’un débat. Cela a commencé en commission et s’est poursuivi hier en plénière. Evidemment, les députés de l’opposition sont à l’origine de la tenue des discussions sur le budget du ministère des Forces armées.

Pour eux, il s’agit aussi d’une manière de parler des problèmes auxquels font face aux Forces armées et que cela ne doit pas être vu comme un refus de voter le budget. «Nous demandons plus de moyens pour l’Armée», disent-ils. Cette «violation» de cette tradition a mis en rogne aussi les parlementaires du pouvoir. A l’Hémicycle, les députés ont salué la réputation des Forces de défense et de sécurité, qui constituent le socle de notre Etat. Hier, les députés de l’opposition ont demandé «aux Forces de défense et de sécurité» de ne pas se «mêler» d’une troisième candidature. «Il ne faut pas mêler la gendarmerie et l’Armée à la politique», dénoncent les députés du pouvoir.

Il faut noter que le budget des Forces armées pour l’année 2023 a été arrêté à 513 milliards 377 millions 040 mille 441 F Cfa.
Par Alpha SYLLA – Stagiaire

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page