ActualitésInternational

Dopage russe et corruption: Peine de prison confirmée en appel pour  Massata Diack !

Papa Massata Diack, fils de l’ex-patron de l’athlétisme mondial Lamine Diack, a été condamné ce jeudi 9 mars en appel à cinq ans de prison pour corruption dans le scandale du dopage russe en 2011, une affaire qui avait ébranlé le monde du sport. En son absence, la cour d’appel de Paris a confirmé la peine de première instance, mais réduit de moitié l’amende, à 500 000 euros.

Elle a également condamné l’ex-conseiller juridique du patron de la fédération internationale d’athlétisme (IAAF), Habib Cissé, à trois ans de prison avec sursis, une peine en deçà des réquisitions du parquet général. Ancien consultant marketing de l’IAAF, Diack fils avait été condamné en septembre 2020 à cinq ans de prison ferme et un million d’euros d’amende pour complicité au sein d’un système de pots-de-vin visant à cacher des cas de dopage sanguins chez des sportifs russes en 2011, un an avant les Jeux olympiques de Londres.

En faisant traîner les procédures de sanctions contre ces athlètes aux passeports biologiques suspects, la Fédération internationale avait permis à certains d’entre eux de participer à ces Jeux. En contrepartie, les grands parraineurs russes avaient renouvelé leurs contrats de partenariat avec l’IAAF, devenue depuis World Athletics, en vue des Mondiaux-2013 à Moscou. Surnommé « PMD », Diack fils avait également été reconnu coupable d’avoir détourné des fonds à hauteur de 15 millions d’euros sur des contrats de parrainage, via un montage de sociétés écrans.

Âgé de 57 ans, il a toujours clamé son innocence depuis le Sénégal, pays qu’il dit ne pas pouvoir quitter car il est sous contrôle judiciaire dans cette même affaire. Habib Cissé avait aussi été reconnu coupable d’avoir reçu 3,45 millions d’euros, soutirés à des athlètes russes en échange d’une « protection totale », c’est-à-dire leur disparition de la liste des sportifs soupçonnés de dopage.

source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page