Actualités

Elections du Hcct : L’inter-coalition Wallu-Yaw boycotte et annonce la suppression de l’Institution

A moins de trois jours de la clôture du dépôt des listes de candidatures pour les élections des Hauts Conseillers des Collectivités Territoriales (Hcct) prévue le 04 septembre, l’inter coalition Wallu-Yewi a annoncé hier, face à la presse, sa décision de ne pas participer à ce scrutin. Selon le mandataire national de la coalition Yaw, Déthié Fall, cette institution n’a aucune utilité pour les populations, sinon qu’elle est trop budgétivore. «L’inter coalition, à l’unanimité, retient qu’elle ne participera pas aux élections. Aucun Sénégalais ne saura vous dire quel est le travail du Hcct, ni son rôle dans la société. Et même ceux qui y travaillent ne peuvent pas faire leur bilan à part le salaire budgétivore qu’ils reçoivent», affirme Déthié Fall qui, dès l’installation de l’Assemblée Nationale, annonce une proposition de loi pour la suppression de cette institution. Selon Cheikh Tidiane Dièye, cette décision fait suite à l’engagement pris par l’inter-coalition de dissoudre le Hcct devant les Sénégalais. «Dans le programme de législature de Yaw, il a été clairement mentionné que si nous sommes majoritaires à l’Assemblée Nationale, nous procéderons à la dissolution du Hctt. Nous allons donc rendre conformes nos paroles à nos actes», affirme-t-il. L’autre raison pour lui de supprimer cette institution étant celle utilitariste du Hctt.

En effet, il précise qu’une institution ne vaut que de ça par sa légitimité, or les membres du Hctt ne peuvent dire qu’elle est son utilité. D’ailleurs, Monsieur Dièye reproche à l’Assemblée nationale de n’avoir pas assuré une de ses fonctions à savoir le contrôle des politiques publiques. «Si l’Assemblée avait joué son rôle, elle se rendrait compte que cette institution n’a accompli aucune de ses missions, encore que ces missions étaient vagues et mal ficelées», se désole Cheikh Tidiane Dièye. A l’en croire, même si l’esprit de la création du Hcct avait été évoqué dans les assises nationales, «ce que Macky Sall a créé est une pâle copie de ce qui a été décidé. Car, les 10 milliards Fcfa destinés à cette institution peuvent bénéficier aux Sénégalais qui souffrent de la cherté de la vie», dit-il.

Levant déjà toute équivoque, il rassure qu’il ne s’agit pas d’un boycott, mais d’une décision qui répond à la démarche éthique de l’inter-coalition. «La coalition Yaw ne boycotte pas une élection, mais elle reste constante dans sa démarche fondée sur une éthique indiquée par le peuple sénégalais.Qui a indiqué aux acteurs politiques qu’ils ne veulent plus d’une politique fondée sur le gaspillage des maigres ressources que nous possédons, qu’il ne veut plus d’une politique fondée sur la création d’une institution à but politique juste pour caser sa clientèle politique à grand renfort», martèle Cheikh Tidiane Dieye.

source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page