Société

Flambée cours de céréales:  Les prix fixés par le ministère du Commerce 

 Le ministère du Commerce a pris des mesures, en concertation avec les acteurs du secteur, pour les prix de plusieurs céréales dont les cours mondiaux ont flambé.

Sur le marché mondial, les cours des matières premières agricoles comme le maïs, le soja, le tournesol, ont flambé. Conséquence : une hausse de 1.500 francs est notée sur le prix de l’aliment de volaille et une augmentation de 750 francs sur celui de l’aliment de bétail au Sénégal. 
 
Face à cette situation, le Ministère du Commerce et des PME a initié une concertation avec les différents acteurs, notamment le Ministère de l’Elevage et des Productions animales, l’Interprofession avicole du Sénégal (IPAS), les provendiers, les organisations de producteurs,  d’accouveurs et d’éleveurs.

«A l’issue de ces échanges, les prix sur le marché ont été réduits, d’un commun accord, à un niveau raisonnable pour éviter toute forme de spéculation et de tension sur le marché. Ainsi, la hausse des prix est respectivement fixée à 750 francs pour l’aliment de volaille et à 300 francs pour l’aliment de bétail », renseigne le ministère.

Pour ce qui est du blé, les cours sur les marchés mondiaux sont passés de 240 à 270 euros. Ce qui «a constitué une préoccupation du département eu égard à l’impact sur le prix de la farine dont une hausse aurait des conséquences immédiates sur le prix du pain », signale le ministère du Commerce.

Et pour atténuer le choc, une baisse de 12 points sur le taux de la Tva a été consentie. Et depuis le début du mois de janvier 2021, la tva est passée de 18 à 6%. «Cette mesure a permis de stabiliser le prix du blé et d’obtenir une réduction de 4000f sur le prix de la tonne de farine boulangère», indique ledit ministère dans son communiqué.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page