International

GAMBIE CONGRÈS D’INVESTITURE : ADAMA BARROW S’OFFRE UN BAIN DE FOULE MALGRÉ LA PANDÉMIE

Un an après la création de sa propre formation politique, le président Adama Barrow a officiellement lancé le National People’s party (le parti national du peuple), son parti politique et a été investi candidat pour la présidentielle de décembre prochain. Lors d’un gigantesque meeting qui s’est tenu au grand stade de Banjul devant une foule compacte venue des quatre coins du pays, ce samedi soir, le numéro un gambien a décliné sa feuille de route et dévoilé ses ambitions pour son pays.

Envisagé depuis l’année dernière, le congrès du National People’s Party, le nouveau parti du président Adama Barrow s’est finalement tenu ce samedi, dans le plus grand stade du pays. Ces derniers jours, ils étaient des centaines de milliers venus des quatre coins du pays à avoir rallié la capitale pour y assister. La formation politique a vouli en faire une démonstration de force, malgré le contexte de pandémie et de spectre de la deuxième vague.

Je déclare le National Peoples Party officiellement lancé ». C’est officiel, le président Adama Barrow s’est défait de la tutelle de la coalition qui l’avait porté au pouvoir en 2016 et décide de voler de ses propres ailes sous la bannière du National Peoples Party. Dans un stade chauffé à blanc par ses militants qui ont très tôt envahi l’indépendance stadium de Banjul, le président Adama Barrow est revenu sur les principales raisons qui l’ont poussé à former son propre parti avant de se porter candidat pour succéder à lui-même.

« J’ai décidé de former ce parti politique de commun en accord avec vous pour nous servir de plateforme de combat collectif contre le sectarisme, les querelles politiciennes et la faillite des institutions qui ont sévèrement mis en mal la stabilité, le progrès et le développement de notre cher pays », argue-t-il.

A l’endroit de ses compatriotes et potentiels électeurs il dira ceci : « je puis vous assurer que je suis un homme crédible. Je suis plus que jamais prêt et capable de servir loyalement ce pays conformément à sa constitution. Tout ce dont j’ai besoin c’est votre confiance et soutien indéfectible » sollicite-t-il.

Doudou Sano, conseiller politique du président Barrow se dit impressionné par la mobilisation grandeur nature qu’a réussi le nouveau parti et indique être sûr et certain de la victoire à l’issue de l’échéance électorale.

« Au vu de cette mobilisation, nous pouvons dire que le chemin est balisé pour nous s’enflamme ce responsable politique très influent. Désormais rien n’est peut nous arrêter. Les Gambiens reconduiront massivement le président sortant ».
Déclinant son programme, le président sortant a fait savoir que l’emploi, éducation, la santé et l’agriculture entre autres seront ses priorités une fois reconduit à la tête de l’État.

Les appréhensions et les alertes des autorités sanitaires et autres observateurs n’ont rien changé aux plans des partisans du président en exercice, candidat controversé à un deuxième mandat et la probabilité de transformer le grand rassemblement en cluster qui pourrait contaminer un nombre incalculable de personnes inquiète plus d’un. Les responsables du parti au pouvoir eux tentent de rassurer que toutes les mesures sanitaires ont été prises en amont. C’est ce qu’indique Aladji Elimane Niang, coordonnateur national dudit parti, quelques heures avant la tenue de la manifestation, au correspondant du groupe Emedia en Gambie.

CONTEXTE SANITAIRE

« Evidemment que nous sommes conscients du spectre de seconde vague de la pandémie qui plane comme partout ailleurs. Nous pouvons rassurer l’opinion que rien n’est laissé au hasard pour parer à toute éventualité. Nous avons d’ailleurs mis en place un comité de veille sanitaire qui se chargera d’organiser la disposition de mise en place au stade. Nous avons prévu de bien filtrer les entrées. Avant d’accéder au stade, il faut procéder au lavage des mains, il faut porter son masque et à l’intérieur, nous allons essayer autant que faire se peut de respecter la distanciation physique. Nous sommes conscients de la gravité de la maladie. Personne n’est à labri et respecter les règles sanitaires revient à se protéger d’abord avant de protéger les autres. Nous ne pouvons pas nous payer le luxe de contaminer nos compatriotes. C’est en ce sens que nous avons reçu la collaboration des autorités sanitaires pour éviter ce que tout le monde redoute : que le gigantesque congrès d’investiture soit transformé en cluster.

CONTEXTE POLITIQUE

« S’agissant de l’organisation de ce congrès, il n’y a guère de doute que c’est pour investir le président Adama Barrow également leader du parti. Nous voulons saisir cette opportunité pour faire une démonstration de force dans la mobilisation. C’est une nouvelle formation politique, il y a beaucoup de spéculations et nous voulons faire taire toute critique sur notre popularité et notre capacité de mobilisation. Cette élection sera notre baptême du feu, nous comptons jeter corps et âme pour arriver à nos fins : remporter la présidentielle de décembre prochain haut la main ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page