Actualités

Gel des tarifs de l’électricité entre 2017 et 2019 : 314 milliards de FCfa en compensation versés par l’État à la Senelec

La Commission de régulation du secteur de l’électricité (Crse) a partagé, vendredi, avec les associations de consommateurs, les points saillants de son rapport d’activités au titre de l’année 2019. Faits marquants : pour la période tarifaire 2017-2019, l’État a versé à la Société nationale d’électricité (Senelec) une compensation d’un montant de 314 milliards de FCfa pour le gel des tarifs, dont 99 milliards en 2019. Pour le monde rural, c’est 1,4 milliard de Fcfa qui a été versé aux concessionnaires de l’électrification rurale.

Après s’être acquittée de l’obligation légale de le présenter en primeur au Chef de l’État, la Commission de régulation du secteur de l’électricité (Crse) a partagé, vendredi soir, son rapport annuel 2019 avec l’ensemble des associations de consommateurs. Elle relève que l’année 2019 reste marquée par une hausse partielle des tarifs de l’ordre de 10 %. À l’époque, cela avait suscité de vives réactions de la part des consommateurs. La Crse juge ces récriminations normales, car, dit-elle, « les consommateurs veulent toujours une électricité de qualité et à un prix le plus abordable possible ». Néanmoins, cette attente, quoique légitime, « ne doit pas conduire à occulter les efforts consentis par l’État pour soutenir les entreprises et les ménages », indique la Commission dans son rapport annuel 2019. En effet, elle signale que pour la période tarifaire 2017-2019, l’État a versé à la Senelec une compensation d’un montant de 314 milliards de FCfa pour le gel des tarifs, dont 99 milliards en 2019. Cette remarque, ajoute la Crse, est également valable dans le monde rural où le Gouvernement a versé aux concessionnaires de l’électrification rurale une compensation d’un montant global de 1,4 milliard de FCfa pour l’harmonisation tarifaire.

S’agissant du fonctionnement du secteur de l’électricité en général, la Commission a noté que les efforts menés par la Senelec se sont poursuivis en termes de qualité de service et d’heures de coupure. Cependant, elle estime que la société doit mettre l’accent sur le renforcement des réseaux de transport et de distribution. Dans le monde rural, au-delà des difficultés notées dans l’exploitation des concessions, la Crse observe que le nombre de raccordements a sensiblement augmenté suite à la décision de l’État d’harmoniser les tarifs au niveau national, consacrant ainsi une nette amélioration du taux d’électrification rurale.

Suivi des obligations de raccordement

S’agissant de la définition des conditions tarifaires de la période 2017-2019, le Ministre de l’Énergie a fixé à la Senelec l’obligation de raccorder 310 706 nouveaux abonnés domestiques dans sa concession, dont 243 192 en zone urbaine et 67 514 en zone rurale. Pour l’année 2019, la Commission a noté que la Senelec n’a pas transmis le nombre de nouveaux clients raccordés malgré les relances. Ainsi, elle n’a pu apprécier, de manière convenable, le respect par la société desdites normes et obligations qui lui sont assignées.

Pour les concessions d’électrification rurale, le suivi a porté sur les obligations de raccordement. L’exploitation et l’analyse des données révèlent un taux de réalisation global de 35 % des objectifs de raccordement fixés dans le Programme prioritaire d’électrification rurale (Pper). La Crse juge ce taux « très faible ».

Pour ce qui est des réclamations et plaintes des consommateurs, la Commission dit en avoir reçues et instruites six, au total, au cours de l’année 2019. Au terme de l’année, quatre dossiers ont été traités et clôturés et deux sont en cours d’instruction. La Crse relève que les retards dans la réactivité des opérateurs, notamment la Senelec, après saisine de la Commission, freinent souvent la diligence dans le traitement de réclamations et plaintes.

Elhadji Ibrahima THIAM- lesoleil.sn

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page