International

Google annonce un plan d’investissement de plus d’1 milliard USD en Afrique.

Le géant américain de services technologiques, Google, prévoit d’investir 1 milliard USD en Afrique dans le but de soutenir la « transformation numérique » sur le continent. L’investissement se fera dans le cadre du programme « Google pour l’Afrique », selon Sundar Pichai, PDG de Google.

Le programme comprendra l’atterrissage d’un câble sous-marin sur le continent pour accélérer les vitesses Internet pour les petites entreprises, l’offre de prêts à faible taux d’intérêt aux petites entreprises, l’investissement dans des entreprises africaines en démarrage, la fourniture de formations professionnelles, etc.‎

‏« Nous avons fait d’énormes progrès ensemble au cours de la dernière décennie – mais il y a encore du travail à faire pour rendre Internet accessible, abordable et utile pour chaque Africain. Je suis ravi de réaffirmer notre engagement envers le continent à travers un investissement de 1 milliard de dollars sur cinq ans pour soutenir la transformation numérique de l’Afrique, afin de couvrir une gamme d’initiatives allant de l’amélioration de la connectivité à l’investissement dans les startups », a déclaré Sundar Pichai.‎

L’initiative prévoit des investissements sur tout le continent, notamment au Nigeria, au Kenya, en Ouganda et au Ghana. Techniquement, un câble sous-marin reliera l’Afrique à l’Europe passant par l’Afrique du Sud, la Namibie, le Nigeria et Sainte-Hélène.

Selon le directeur général de Google en Afrique, Nitin Gajria, le câble fournira une connexion réseau avec environ 20 fois la capacité du dernier câble construit pour desservir le continent. Le projet entraînera une réduction de 21% des prix de l’Internet et une augmentation de la vitesse de l’Internet au Nigeria et presque le triple en Afrique du Sud, avec la création d’environ 1,7 million d’emplois dans les deux pays d’ici 2025. ‎

Google a également annoncé un investissement de « 50 millions de dollars dans des start-ups opérant sur différents continents, leur donnant « accès aux employés, au réseau et à la technologie de Google afin de les aider à créer des produits significatifs pour leurs communautés ». ‎ Ces pays comprennent l’Algérie, le Botswana, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, l’Éthiopie, le Ghana, le Maroc, le Rwanda, le Sénégal, la Tanzanie, la Tunisie, l’Ouganda et le Zimbabwe.
financial afrik

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page