Actualités

Gorée : toute la flotte en panne, la mairie interpelle l’État du Sénégal

Le Bureau du Conseil Municipal de I’lle de Gorée a convoqué, le 2 avril dernier, une réunion en urgence sur l’évaluation de la situation de la flotte de Liaison Maritime Dakar-Gorée. Celle ci est composée de trois navires qui sont affectés par des pannes successives et récurrentes qui causent de nombreuses nuisances aux populations Goréennes et aux usagers de la desserte, lit -on dans le communiqué de la mairie.

Cette situation s’est aggravée, indique la même source  » depuis un mois avec la panne concomitante de l’ensemble de la flotte (3 navires) occasionnant pratiquement tous les jours des ruptures plus ou moins longues sur le service public de transport entre l’ile mémoire et la ville de Dakar. »

Ainsi, pour faire face à l’urgence de la situation et assurer la reprise du service, la LMDG est obligée de procéder à des réparations de fortune. Il en découle une mise en péril de la sécurité des populations Goréennes et des autres usagers de la desserte vers Gorée.

«  C’est ainsi qu’il a été déjà constaté à plusieurs reprises ces dernières semaines une panne généralisée du système électrique qui conduit à un déploiement sauvage de câbles électriques avec comme corollaire une exposition majeure des usagers à des risques de catastrophe. »

Les problèmes techniques précités affectent également la maniabilité des embarcations et ont eu à entrainer des difficultés d’accostage au niveau des quais de Dakar ou de Gorée et des dérives en mer des bateaux ayant nécessité le remorquage des chaloupes jusqu’à l’embarcadère de Dakar.

Fort de ces constats alarmants et suite aux nombreuses récriminations des populations Goréennes et des usagers, le bureau municipal et les conseillers municipaux présents ont décidé d’attirer l’attention des plus hautes autorités portuaires et étatiques sur la gravite de la situation de l’armement d’exploitation de la desserte Dakar-Gorée et sur l’urgente nécessité.

 » de la mise en oeuvre des mesures d’urgence pour le remplacement dans les plus brefs délais des navires défectueux et dont certains ont atteint ou sont en voie d’atteindre leur durée de vie nécessitant leur réforme à court terme ou le retrait de leur permis de navigation. de la mise à disposition immédiate à titre provisoire d’un ou de deux navires de remplacement en panne en attendant l’acquisition des nouvelles chaloupes dont le délai sera de 6 mois à un an en moyenne. de mettre en place une stratégie plus efficiente de maintenance des navires outils vitaux pour le désenclavement de l’ile et le respect du principe de continuité territoriale »

Pour rappel le Chef de l’Etat, Monsieur Macky Sall avait fait sienne les préoccupations émises ci-dessus lors du conseil des ministres du 24 février 2021 à l’occasion duquel il avait « invité le ministre des Pêches et de l’Economie Maritime en rapport avec le ministre de l’Economie du Plan et de la Coopération à engager les diligences ou le renouvellement à court terme la sécurisation impérative de la flotte de la LMDG au regard de l’importance de l’ile de Gorée, Patrimoine Mondial de l’Humanité, Haut lieu touristique au rayonnement international exceptionnel ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page