Accueil Actualités Grève à l’Université Assane Seck de Ziguinchor : Les revendications fermes des...

Grève à l’Université Assane Seck de Ziguinchor : Les revendications fermes des étudiants

0

Ce matin, les étudiants de l’Université Assane Seck de Ziguinchor ont lancé un mot d’ordre de grève de 96 heures, exigeant l’équipement et la livraison des chantiers en cours. Ils ont bloqué les axes menant à l’université pour faire entendre leurs revendications. Parmi leurs demandes figurent la livraison du pavillon des mille lits, l’achèvement du nouveau bloc médical et la finalisation du restaurant de 750 places.

Lors de l’assemblée générale, Serigne Saliou Mbaye, coordonnateur de la coordination des étudiants de l’université Assane Seck de Ziguinchor, a directement interpellé le ministre de l’Enseignement supérieur sur ces questions. Il a déclaré : “Les étudiants vivent une situation lamentable et l’autorité interne et externe, je veux dire le MESRI, reste inactive par rapport à cette situation. Vous êtes sans savoir que l’université Assane Seck fait partie des universités qui ont le plus de chantiers non livrés. On pourrait comprendre s’il y avait des chantiers en cours, mais il y a des chantiers où il ne reste que la livraison. Ces chantiers sont là depuis 2015.”

Il a également souligné les problèmes de salles auxquels les étudiants sont confrontés. Parfois, on voit un étudiant dont l’emploi du temps indique “salle à chercher”. Le pavillon des 1000 lits est également un point de préoccupation. Selon lui, la priorité du nouveau ministre devrait être les chantiers de l’UASZ.

En réponse à ces problèmes, la coordination de l’université Assane Seck de Ziguinchor a décidé de passer à la vitesse supérieure. Elle compte organiser une cessation de cours de 96 heures non renouvelable, accompagnée de 48 heures de front et 96 heures de journées sans tickets.

Assane BA (Correspondant à Ziguinchor emedia

Article précédentRedressement fiscal : Les Impôts réclament 4 milliards aux Turcs de Summa
Article suivantQuestions directes : « Ce que Amadou Ba m’a dit à Paris », Robert Bourgi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici