Société

HIVERNAGE : AGRHYMET TABLE SUR UNE SAISON DES PLUIES GLOBALEMENT PLUVIEUSE

APS

Le Centre régional AGRHYMET, une institution spécialisée du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS), table sur une saison des pluies 2021 globalement pluvieuses.

Dans un communiqué, il dit s’attendre à des quantités de pluies équivalentes à supérieures aux moyennes saisonnières de la période 1980-2010 sur le Sahel, le Centre et l’Est du continent africain.

Le centre spécialisé du CILSS estime que l’hivernage devrait être marqué par un démarrage précoce à normal, une fin tardive à normale et des séquences sèches.

Il fait aussi état d’écoulements globalement moyens à supérieurs à la moyenne.

Les prévisions saisonnières 2021 sont basées sur la configuration actuelle et future des températures de surface des océans (TSO) mondiaux, les sorties des modèles statistiques et dynamiques et les connaissances des experts sur les dynamiques et les caractéristiques du climat, dans la région.

A cet égard, diverses recommandations ont été émises lors de l’édition 2021 du forum annuel des prévisions saisonnières tenu du 26 au 30 avril, sous l’égide du Centre régional AGRHYMET et du Centre africain pour les applications de la météorologie au développement (ACMAD).

Lors de ce forum, des experts des deux structures ont procédé à la restitution des résultats sur les prévisions saisonnières des caractéristiques agro-hydro climatiques pour les zones-soudano-sahéliennes (PRESASS 2021).

Face aux risques d’inondations, il est recommandé de prévenir sur l’occupation anarchique des zones inondables, en particulier dans les zones urbaines mais aussi de prendre des dispositions pour anticiper la sécurisation des personnes et des infrastructures installées dans les zones inondables.

Les experts préconisent également de renforcer les digues de protection contre les inondations et d’assurer le curage régulier des caniveaux d’assainissement.

De même, ils conseillent de réduire le risque des maladies liées à l’eau, notamment le choléra, la malaria, la dengue, etc., en appelant à sensibiliser les populations sur ces pathologies climato-sensibles en collaboration avec les services de météorologie, d’hydrologie et de santé.

Mais bien que la saison des pluies s’annonce humide, le communiqué évoque des risques de sécheresse. Il avertit que les séquences sèches longues prévues en début de saison, pourraient entraîner des déficits hydriques pouvant retarder l’installation des cultures et la mise en place de la biomasse fourragère par endroits.

A ce propos, les experts recommandent, entre autres, de diversifier les pratiques agricoles à travers notamment la promotion de l’irrigation et du maraîchage, pour réduire le risque de baisse de production dans les zones exposées.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page