Actualités

Ibrahim Traoré : «  Le combat pour l’indépendance totale a commencé »

Le Burkina Faso commémore  ce 11 décembre le 62e anniversaire de son accession à l’indépendance. En lieu et place d’un discours, le président de la transition, le capitaine Ibrahim Traoré a adressé un « petit message », selon ses propres propos, à ses compatriotes. Selon le chef de l’État du Burkina Faso, le pays n’est pas encore indépendant car les terres sont toujours occupées. Et le combat pour l’indépendance totale du Burkina Faso passera par les armes et aussi par un changement de comportement.

« Il y a quelques semaines de cela, le destin du pays changeait le 30 septembre. Nous disions que nous sommes révoltés, et aujourd’hui date anniversaire de la fête de l’indépendance, nous sommes encore plus révoltés. Le combat pour l’indépendance totale a commencé il y a quelques semaines de cela. Et ce combat passe nécessairement par les armes, mais aussi par nos valeurs, nos comportements et le redressement de notre économie », a-t-il lancé.

A en croire le président de la Transition, le combat pour l’indépendance ne fait que commencer. « La bataille contre l’ennemi qui occupe nos terres est en train de commencer. Cette bataille en est à son préambule. C’est ici le lieu pour moi donc de féliciter les unités engagées pour les premières opérations terrestres et aériennes. Pour l’encadrement et la formation des VDP, nous avons reçu des dons de toute nature allant des vivres aux équipements, aux travaux d’infrastructures. Nous disons merci à ce peuple qui commence à se souder, qui commence à être solidaire pour cette bataille. Nous en avons besoin. Nous avons rencontré les partenaires sociaux dans ce sens pour encore demander plus de sacrifice aux Burkinabè afin que cette lutte soit menée par les Burkinabè pour libérer les terres du Burkina Faso », conclut le président burkinabè de transition.

source

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page