Politique

“Journée internationale des travailleurs : À ces femmes et à ces hommes qui se lèvent tôt le matin” (Par Mary Teuw Niane)

À ces femmes et à ces hommes qui se lèvent tôt le matin pour aller à l’usine, à ces paysannes et paysans qui, dès l’aube, vont labourer, biner et arroser les champs, à ses pasteurs qui, nuits et jours, suivent les troupeaux, à ses marchandes et ses marchands, au marché, dans les centres commerciaux, derrière les étales ou dans la rue qui offrent leurs marchandises aux acheteurs, à ces agents de de l’État qui dans les bureaux, dans les casernes, dans les hôpitaux, dans les écoles, dans les universités, dans la rue et sur le terrain nous rendent service, à ce personnel du secteur privé et du secteur informel qui chaque jour se surpassent pour trouver quelque chose à ramener à la maison, à tous les personnels de maison, etc., en définitive à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs qui, contre vents et marées, subviennent aux besoins de leurs familles et portent le pays sur leur bras, je souhaite une excellente Journée internationale des travailleurs.

C’est l’occasion de célébrer le travail, l’argent gagné à la sueur de son front, la richesse licitement accumulée et investie pour créer l’emploi et de la valeur, la compétence durement acquise à travers les études et l’expérience et mise généreusement à la disposition de son pays, le travail des syndicats et des syndicalistes qui inlassablement défendent les intérêts matériels et moraux des travailleurs et aussi les efforts des pouvoirs publics et des patrons pour satisfaire les revendications des travailleurs.

La lutte des travailleuses et des travailleurs est un long chemin parsemé d’obstacles, de temps en temps, presque insurmontables, cependant la marche vers la justice sociale est comme la marche vers la transparence, l’équité, l’égalité et la liberté des peuples, elle est impossible à arrêter.

Les luttes sociales dans un pays en construction sont difficiles, parfois elles peuvent faire penser à un insuffisant engagement à contribuer au développement du pays, cependant aussi maladroites qu’elles soient, elles contribuent toujours à faire progresser la prise en charge des préoccupations des travailleurs et des populations par le secteur privé et dans la mise en œuvre des politiques publiques.

Travailler est un droit dont l’État doit être le catalyseur de sa mise en œuvre à travers un secteur étatique stratégique, un secteur privé national fort et un secteur privé international , tous mis au service du projet de développement de notre pays.

Unis et engagés
Nous vaincrons

Dakar le 1ier mai 2021
Mary Teuw Niane

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page