Société

Kaffrine : 12 millions de FCfa emportés du domicile d’un défunt douanier

Plongés dans une profonde psychose des cambriolages dernièrement en cours dans le département de Koungheul, les habitants de cette partie de la région de Kaffrine, peuvent souffler. Ce, après le démantèlement du principal gang qui écumait le coin. Une bande redoutée qui s’était signalée dans la nuit du lundi au mardi dernier, en braquant la station «Shell» de Koungheul et en emportant le coffre-fort qui contenait 3 millions de FCfa.

Après cette prouesse, ces malfrats ont récidivé en débarquant dans la commune de Missira Wadène, où ils ont jeté leur dévolu sur la maison du défunt douanier, Souleymane Loucar. Le cerveau de ce commando étant un voisin de la victime, il a consacré la journée à inspecter, avec sa clique, et à planifier son coup. Puis, vers 3 heures du matin, le gang est entré en scène, en débarquant inopinément dans la demeure de leur cible. En malfrats aguerris, ils parviennent à tenir en respect les occupants de la maison, en effectuant des tirs de sommation. Devenus maîtres des lieux, ils font main basse sur un butin de 12 millions de FCfa.

Leur forfait commis, le gang composé de 8 malfrats, va tranquillement battre en retraite, avant de se retrancher au domicile du chef de la bande. Là, ils savourent leur prouesse délictuelle autour d’une partie de thé. Malheureusement pour eux, l’édile de la commune, avisé, organise une battue avec quelques volontaires. C’est ainsi qu’ils vont suivre les pas des cambrioleurs qui les ont conduits au domicile du cerveau de la bande, sis à quelques pâtés de maisons de la demeure de la victime.

Les pandores de la compagnie de Kaffrine qui sont ainsi entrés dans la danse, vont parvenir à mettre le grappin sur les éléments du gang, en usant de l’effet de surprise. Maîtrisés, les malfrats sont acheminés sous bonne escorte dans les locaux de la Brigade de gendarmerie de Koungheul. Placés en garde à vue, les mis en cause seront, au terme de leur détention légale, déférés au parquet de Kaolack pour association de malfaiteurs et vol commis avec les circonstances aggravantes de réunion, de nuit et violences.

MARIAMA GUEYE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page