Actualités

Kaolack: le Préfet valide 10 listes sur les 76 déposées

La nouvelle a surpris plus d’un. La quasi-totalité des candidatures aux élections territoriales ont été déclarées forcloses par le préfet de Kaolack. Le dépôt a concerné 76 listes, mais l’autorité préfectorale en a validé que dix dont 7 pour la commune et 3 pour le département. Cheikh Ahmed Tidiane Thiaw livre à la presse les listes qui vont se disputer la mairie de Kaolack. Il s’agit de celle de Benno Bokk Yakaar, de la Coalition « And Nawelé, and ligueey» de Serigne Mboup, la coalition Yewwi Askan wi, le parti Mouvement des patriotes pour le développement (MPD/Ligueey), la coalition Jammi Gox yi dirigée par Fadel Barro, la coalition Geum Sa Bop et la coalition Gox Yu Bess.

Pour le préfet, tous les rejets sont fondés en ce sens que beaucoup de manquements ont été notés lors des dépôts. Il a précisé qu’après le recours en annulation de certaines listes, les mandataires ont été déboutés par la cours d’appel, confirmant, selon le préfet, que le rejet des candidatures est fondé.

Retenons également que si la commune a enregistré 7 rejets puisque 14 listes ont été déposées, les listes départementales ont subi plus de forclusion. En effet, seules trois listes ont été validées sur les 62. Il s’agit de Coalition « And Nawlé-And Ligueey », la Coalition Yewwi Askan wi et la coalition Benno Bokk Yakaar. Dans ses explications, le préfet indique que la plupart des forclusions se justifie par l’inexistence d’au moins, un titulaire et un suppléant dans les 14 communes du département comme le dit la loi.

Il se trouve également qu’aucune des 59 listes, qui visaient le conseil départemental, n’a respecté ce principe électoral, rapporte le correspondant du journal Le Témoin à Kaolack.

Fait pour le moins important, le Pds, Bok Guiss Guiss et And Jef ont été rayés de la compétition aussi bien dans la communale qu’au niveau départemental. Ceci, faute de non- respect des règles du jeu électoral qui leur a couté leur forclusion, indique le journal.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page